Les Océans
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 621 - Iles de l'Est, la forteresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   28.02.17 21:09


Finnegan


Tout au fond de l’océan, par l’onde et par l’abysse, repose l’équipage de la Sauteuse, vaisseau Cassel sous la gouverne de Havard Cassel ayant pour pupille Nivel Saber. Les débris reposent sur un lit de coquillage et de vase. Les oiseaux marins se sont tu et les  courants se sont détournés dans un silence assourdissant. Un drame immobile, un spectacle de gisant qu’intéressent seulement quelques petits poissons. Le soleil, la lune et les étoiles font briller l’onde à la surface en attendant que quelque chose se produise. Çà et là un courant soulève un tourbillon qui remue les particules en suspension.

Il y a de l’espoir à trouver, même de la pire des manières. Les souhaits sincères sont parfois entendus alors que personne ne tendait l’oreille.

Finnegan se pencha par-dessus les fortifications pour regarder en l’écume s’accumuler en bas. On n’entend pas le ressac de si haut, seulement le vent qui vous siffle aux oreilles. Elle est terrestre, d’ascendance terrestre, ses os sont siliceux, pas calcaire. Finn leva ensuite sa figure vers le soleil, ferma les yeux et en apprécia la radiation sur sa peau. Il est parfois difficile de faire la différence entre ce qui est et ce qui sera. Un Treiggel sait toujours d’où vient le vent. Prescient. Une forte nausée lui soulève le cœur. Son père a périt. Son oncle périra. Il ne restera qu’elle, dernier oracle du clan de Treiggel.

Le poids d’une solitude terrible pesait sur son esprit.



Dernière édition par Inconcevable le 03.03.17 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   03.03.17 0:00


Sepiida

- C'est le vertige, hum ? L'eau est loin en bas et le ciel encore bien plus loin là-haut.

Et pourtant, c'est lui qui est étendu sur le rempart, la tête renversée pour la voir, le sourire à l'envers. Il se redresse et tourne le dos au vide.

Mais c'est quand même l'endroit le plus agréable ici. Le reste est beaucoup trop stable, tu ne crois pas ?

Il a une bouteille à la main. Le vent de charge de disperser l'odeur d'alcool.

- J'aime pas trop quand c'est stable. J'ai l'impression d'être immobile. Y a de la pierre partout ici... et des murs... des tas de murs... dit-il en venant s'appuyer sur la pierre tout près de Finnegan. Il étire le cou et jette un coup d'oeil vers le bas, avant de tourner la tête et de le fixer, juste avant de sourire. Salut, moi c'est Haze.



Dernière édition par Inimaginable le 11.03.17 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   04.03.17 22:23


Finnegan


Finnegan regarda successivement en bas et en haut. Ce n’était vraiment pas nécessaire de lui faire remarquer l’infini des abysses et des cieux. Elle grimaça comiquement et fit 2 pas en arrière, s’affalant dans l’ombre du parapet.

- Non, c’est pas le vertige, c’est la nausée…

Rien n’est stable pour un oracle. Tout est toujours changeant, soumit aux courants et aux tourbillons du temps. Finn avait 12ans et elle venait de perdre son père. On lui avait coupé les cheveux sur la nuque, au couteau, en signe de deuil. C’était une tradition de soldat, ceux qui ne portait pas le noir de la noblesse. Elle n’avait pas été négligé mais on ne lui avait donné aucune importance et accordé aucune faveur. C’était une adolescente qui n’avait rien et à laquelle on avait tout pris.

Elle se pinça l’arête du nez et ferma les yeux, en évitant de regarder son interlocuteur.

- Ça devient de pire en pire…

Le Fort de l’Est se trouve tout au bout d’une péninsule battue par le vent et cernée d’écueil. Le promontoire est à la fois un guet, un phare et une terre d’Exil. Elle ne connaissait pas tous les gardes du Fort. Ceux qui gouvernaient Eranth s’assurait qu’il y ait un certain roulement dans le corps de garde, afin que ne se tisse pas d’affinité entre le résident et ses gardiens. Tous gardaient à l’esprit que Delenda de Treiggel était un empereur déchu et en exil. Finn était anonyme et invisible.

Elle reluquait la bouteille d’alcool avec envie… Parce qu’à 12ans on fait des expériences… Et puis il n’y avait plus personne pour s’y opposer, n’est-ce pas?

- Je peux en avoir? Demanda-t-elle, Alors j’aurai mal au cœur pour une bonne raison…

Et elle tendit la main vers lui, un bras mince aux os longs et élancés, avant de lentement retirer sa main.

Il se présentait à elle de manière amicale. Les gardes était parfois amicaux… Mais ils savaient tous qui elle était et il ne prenait jamais la peine de lui donner leur nom. Elle allait lui céder le terrain mais quelque chose la retient. Quelque chose de très fort qui n’existait pas un instant plus tôt. Une puissante rafale de vent leur siffla aux oreilles.

- Je ne suis personne... Finn-Sidhe...


Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   05.03.17 12:19


Sepiida


- Je préfère le vertige à la nausée.

En fait, il aime bien le vertige. L'excitation du vertige, celui qui saisit quand on a rien devant soi, mais que derrière, mieux vaut pas regarder. De pire en pire ? Ils ne sont pas sur un navire. Il lui aurait dit que le centre du navire est l,endroit le plus stable et de fixer l'horizon, de respirer et d'avoir le ventre plein. Mais y'a-t-il un endroit plus stable qu'ici ? Il en doute, rien ne bouge... c'est pour ça qu'il boit. En avoir ? Sa bouteille ? Mais... il rapproche la bouteille de lui, comme s'il voulait la protéger et dévisage sa vis à vis.

- T'as mangé quelque chose ? Il semble hésiter.  Tu devrais plutôt manger. Il l'examine du regard. Ils te nourrissent bien ?

Elle est toute fine et c'est bien connu que si on a pas trop mangé, on a pas la nausée pour rien. En même temps, c'est plein d'hommes ici... oh bon sang, quelle horrible idée. Elle est si jeune.

- Tu devrais manger quelque chose, lui dit-il en lui tendant toutefois sa bouteille.

Ce n'est pas une bouteille de vulgaire alcool frelaté. Non, c'est beaucoup plus fin et luxueux et pourtant, il en boit comme de l'eau. Un alcool qui semble sirupeux au premier abord, mais qui s'évapore presque en touchant la langue.

- C'est long comme nom, Finn-Sidhe Personne. Si je me contente de Finn, ça ira ?



Dernière édition par Inimaginable le 11.03.17 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   05.03.17 16:07


Finnegan



- Je ne suis pas un chien à qui on apporte sa gamelle! J’ai 12ans! Je n’ai qu’à passer aux cuisines si j’ai faim…

Mais c’était une perspective à réviser… Et maintenant? Est-ce qu’elle était toujours une résidente du Fort de l’Est? Logée? Nourrie? Était-elle libre? Elle était une Treiggel.

- J’ai mangé hier… Elle l’examina avec curiosité alors qu’il venait s’assoir avec elle. T’as quelque chose à manger là-dessous? Fit-elle en inclinant la tête sur le côté. Je ne crois pas. Allez, ne joue pas les saintes nitouches, j’ai déjà bu de l’alcool!

À n’en pas douter. Parce que même si elle n’a que 12ans, enivrer la fille du vieux est amusant et les occasions de divertissement sont rares au Fort de l’Est. Finn s’octroya une bonne goulée d’alcool, avala et fit la grimace en tirant la langue.

- C’est quoi ça? C’est épouvantablement fort!

Elle en avala une nouvelle rasade.

- Haize, fit-elle parce que ça mère lui avait bien appris que les noms recèle un pouvoir. Si tu me laisse la bouteille, tu peux m’appeler Finn… Sidhe signifie personne… Mon nom est Finn…

Elle le dévisagea. Non, elle ne l’avait jamais vu.

- Tu es nouveau à la garde? Faut que tu sache que mon père n’aime pas qu’on me donne de l’alcool, ni qu’on me parle… Mais t’as de la chance, il est mort la semaine dernière…


L’alcool tapait fort.

- Tout le monde est au courant maintenant… Mais personne ne m’a dit ce que j’étais supposée faire.



Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   05.03.17 18:37


Sepiida


- Oui, je me doute bien... tu y es passée aujourd'hui ? Ah, ouais, j'ai mangé hier aussi, mais j'ai mangé ce matin aussi... et je vais probablement manger ce soir... euh... non je n'ai rien en dessous... rien à manger... c'est là que je cache la bouteille...

C'est probablement pas une bonne idée, mais il la lui cède. Juste une fois, il va la reprendre après. Il la voit grimacer et il sourit.

- Oui, c'est fort... mais je ne pourrais pas te dire exactement ce que c'est... j'en sais rien. Il entend son nom. Oui ? demande-t-il, soudainement méfiant. Son visage s'éclaire d'un sourire. Oh non, non, non, dit-il en reprenant la bouteille, j'en ai beaucoup plus besoin que toi, crois-moi.

Ah, nouveau ? Euh... non, pas vraiment... enfin, si, ici, mais il n'est pas garde, ça c'est certain. Il n'a pas l'attirail du garde. Habituellement les gardes sont équipés pour qu'on sache que ce sont des gardes, non ? Il est arrivé tard durant la nuit précédente... avec la Sorcière... euh... Ingrid... c'est Ingrid ici... et elle devait la prévenir... ah ouais, bon, ça explique pourquoi elle croit qu'il est un nouveau garde.

- Je peux comprendre pour l'alcool... mais pas pour lui parler. Pourquoi ? Oui, je sais... je suis navré... mes condoléances... heum...

Ce qu'elle doit faire ? Il n'en sait rien. Il prend une gorgée à la bouteille et la garde du côté opposé à Finn. On ne sait jamais.

- Tu sauras bientôt quoi faire, puisque ta mère est arrivée cette nuit, c'est bien, non ?

D'accord, Ingrid n'a rien dit... en fait, Ingrid ne s'est pas du tout manifestée depuis son arrivée. Même pas à sa fille. Normal. Tout à fait normal lorsqu'il s'agit de la Sorcière.


Dernière édition par Inimaginable le 19.03.17 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   07.03.17 20:03


Finnegan



Finn paru déçue de se faire enlever la bouteille mais se résigna rapidement. Haize est un adulte, contrairement à lui elle n’en est pas encore une… Elle a l’habitude d’obéir et de ne pas insister. C’est la ligne de conduite qu’on lui a appris au Fort de l’est. « Ne te fait pas remarquer », disait son père. « Les Treiggels ont déjà marqué l’histoire plus qu’ils ne pourront jamais l’assumer. »

Delenda n’avait fait aucun problème au gouverneur. Il y avait bien eu la gamine, 12ans auparavant, mais il n’y avait pas eu d’autres incidents. Quoiqu’ait pu être ses sentiments au sujet de sa déchéance et son exil, il ne s’en était jamais ouvert à personne. Personne?

- MAMAN? Maman est là?

De la joie pure. La venue d’Ingrid a toujours été un jour de fête. Et même si aujourd’hui en est un de deuil, Finnegan est encore une enfant. Une enfant abandonnée au chagrin d’avoir perdu son père… Il y a un tel soulagement dans sa voix. Une pure confiance.

- Elle est venue me chercher!!!

C’est à ce moment que la vision se surimposa à toute réalité. Elle la heurta avec toute la puissance d’un boulet de canon. Il y a des courants plus imprévisibles que d’autres… Quelque chose va se produire.

OOoooaw… gémit-elle, les yeux grands ouverts sur le vide devant elle avant de se retourner pour dévisager Haize. C’est ça? Elle est venue me chercher… Mais il n’y a pas qu’elle… Il y a 3 courants qui viennent vers moi pour m’emporter… Et toi…

Elle ne termina pas sa phrase. Toi, tu vas rester avec moi à mes côtés et ne jamais m’abandonner. Ton avenir est entretissé au mien. Ce n’était pas le genre de chose qu’on déclarait à un inconnu qu’on avait rencontré 5 minutes plus tôt et dont on ignorait tout. Delenda n’aimait pas qu’elle bavarde…

- Mon père disait que les gens ne veulent pas vraiment connaitre l’avenir… Et que ceux qui le croit malgré tout se trompe. Tu es venu avec maman? Ou avec les autres?

****

Ailleurs dans le Fort de l'Est...

Le gouverneur restait ferme.

- Finnegan Sidhe de Treiggel restera ici jusqu'à ce que j'ai des instructions claire d'Eranth à son propos. Vous êtes sa mère, j'en conviens, mais c'est une Treiggel, vous le savez très bien.

Il faisait face à la sorcière avec une bravoure méritoire.



Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   07.03.17 22:04


Sepiida


Oui, bon, d'accord, il a gâché la surprise... mais elle devait voir Finn dès l'aube... de toute évidence, elle ne l'a pas fait... donc Finn n'a aucune idée de qui il est. Mais ou est Ingrid ? Il se retient de soupirer. De toute évidence... non, il était ravi de voir sa mère aussi, avant. Ils avaient été complice avant qu'elle parte. Et il savait maintenant ou elle s'était réfugiée et ou elle devait passer du temps quand elle se cachait. Et de toute évidence, son arrivée était festive.

- Oui, elle est là... Venue la chercher ? Non... le plan était de se réfugier ici... eh merde... c'est vrai que les plans, avec Ingrid c'est qu'une vague direction, même les plans les plus précis. je sais pas...

il semble plutôt mal à l,aise en ce moment, mais son malaise se transforme en quelque chose de plus inquiet lorsqu'il voit l'air de Finn. Des courants ? Pour l'emporter ? Mais ou ? Et lui ? Lui quoi ?

- Moi ? Euh... il n'en sait rien. Et il ne tient pas à le savoir. Généralement, je ne sais même pas ce que je ferai dans l'heure qui suit et c'est très bien comme ça.

Avec qui il est venu ? Bon, d'accord, il est arrivé avec Ingrid, mais... mais il était venu pour se planquer... Ingrid lui a dit que ce serait très bien ici, avant de lui lancer tout bonnement qu,il pourrait enfin rencontrer sa soeur. Ah bon ? Non, elle ne lui avait rien dit avant, autrement, il n'aurait pas été si surpris... et curieux...

- Les autres ? Quels autres ? Les autres ne t'emporteront pas si tu ne veux pas.

Il ne les laissera pas faire.



Ingrid



Ingrid est chez elle partout et elle agit comme telle. Tout aussi gouverneur soit-il, ce n'est pas lui qui lui donnera des ordres. Elle soupire bruyamment, pour bien lui signifier que ses arguments lui importent peu.

- Oh, vous n'en convenez pas du tout. Vous ne voyez pas les choses de la bonne manière, dit-elle d,un ton toutefois plaisant. Je suis sa mère, mais ce qui importe, c'est qu'elle est MA fille. Elle est peut-être une Treiggel, mais elle est MA fille. Eranth n'a aucun droit sur elle.

Eranth n'aura jamais aucun droit sur sa fille. Personne n'a de droits prédominant sur sa fille. Sauf elle, parce qu'elle est sa mère, mais surtout parce que Finnegan est SA fille. Pour Madame Ingrid, les propos du gouverneur sont de pures menaces. Madame Ingrid n'apprécie pas être menacée. Madame Ingrid est possessive.


Dernière édition par Inimaginable le 11.03.17 17:40, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   09.03.17 20:06

Finnegan



Le gouverneur était jeune. On ne fait pas ses armes dans la capitale. Jeune mais ferme, avec une formation militaire et la rigidité qui vient avec toute la bonne volonté du monde de bien agir. Des états de services impeccables, c’est tout ce qu’il y a à espérer du fort de l’Est. Quel dieu avait-il offensé pour mériter que le vieil empereur meure pendant son service? Et quel sort s’acharnait sur lui pour qu’il ait à s’opposer à Madame Ingrid La sorcière?


Eranth n’a aucun droit sur elle, mais elle, elle a des droits sur Eranth… Le problème, Madame Ingrid, est que Delenda de Treiggel a reconnu que Finn… Il s’interrompit. Toute la garde avait été mise à contribution pour élever la gamine et ils avaient vite laissé tomber les civilités pour user de la version écourtée. Pardon, Finnegan Sidhe, était sa fille. Il lui a donné son nom. Sous-entendant qu’il aurait mieux valu qu’il s’abstienne. Et les Treiggels sont l’une des familles dotées d’Eranth. Alors au-delà de son nom, elle a des obligations. Finn est une oracle… Vous savez ça.

Il la regardait par en dessous, sachant très bien que la sorcière n'ignorait rien de ce qu'il expliquait.

Madame Ingrid, ne me rendez pas les choses difficiles, je comprends bien qu’elle est votre fille, mais Delenda a déclaré, et j’en ai attesté qu’il élevait sa fille seul. Le roi Nigel, à Eranthidis, a envoyé quelqu’un la chercher. Elle a 12ans, c’est une terrestre et c’est une enfant! Il faut attendre Mademoiselle de Milford et s’expliquer avec elle. Je suis certain que personne ne vous contestera vos droits. Finn vous reconnaîtra pour sa mère, je vous désignerai pour concubine occasionnelle de Delenda et mon prédécesseur pourra témoigner de vos liens avec l’empereur déchu et de votre grossesse.

Il était polit, il fallait l’admettre. Il avait mis les formes pour éviter de la traiter de prostituée. Stephan Fenwick serait un bon diplomate s’il survivait à cette entrevue. Et parce qu’il avait besoin d’un allier pour se sortir de cette position difficile, et que n’importe qui serait bienvenu, il fit signe à l’enseigne Lynch :

Vas la chercher…

Lynch salua et sortit, braillant le nom de Finn à pleine voix. Fenwick grimaça et se reprit sur un autre sujet. La sorcière était possessive… Elle aurait une surprise. Finn avait une manière toute à elle d’obéir.

- Elle va bien… Delenda est mort subitement et même Finn ne s’y attendait pas, mais elle a rapidement repris pied. Contrairement à eux. Il se passa la main sur le visage, fatigué. Son corps est dans la crypte et ses os seront rapatriés dans les catacombes d’Eranthidis en temps et lieux… Est-ce que vous allez aussi vous opposer?



- Finn?
Fit une voix lointaine…

L’adolescente se retourna dans le vent sur le rempart. Elle avait entendu, pas de doute, mais elle n’en tient pas du tout compte. Elle s’accroupit derrière le muret et se pencha sur son interlocuteur, fébrile.

- Je perçois des choses… L’avenir. Je sens les influences qui marquent l’histoire. Mon père disait que ce n’est pas… que c’est… Elle claqua des doigts tout en cherchant une expression. Que ce n’est pas judicieux de s’en servir pour soi-même.

- Fiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinn? FINN? Se relayèrent deux voix lasse, plus près.

- Mais il y a 3 courants qui viennent vers moi. Il y a maman, c’est certain… Il est ici, centré sur moi. Je suis certaine que c’est elle. Il y en a un qui vient des terres, et un autre qui vient de la mer. Toi, tu viens d’où?

- Finn?
Une femme lui fit signe de la main de la rejoindre… Il lui restait une dizaine de marche pour atteindre le pallier. Finn, je suis déjà monté jusqu’ici, ne me force pas à terminer cette ascension et viens par ici… Le gouverneur te demande…

- Je viens! Répondit-elle sans faire le moindre geste pour la rejoindre. Tu es venu avec maman alors? Tu es son garde du corps? Non, maman n’a pas besoin d’être protégée. T’es mon frère, c’est ça? Devina-t-elle soudainement.

- Finn? Gouverneur… Tout de suite! Et tu importune le visiteur… Du bout du pied elle poussa l’adolescente pour amorcer le mouvement.

Finnegan restait devant lui, les yeux ronds. Ça, elle ne l'avait pas vu venir... Elle s'éclaircit la gorge comme si elle allait s'étrangler, et tendit la main vers la bouteille. Elle avala une nouvelle rasade et s'étouffa.

- Hey!?! Qu'est-ce que vous fichez? C'est de l'alcool ça! Bon sang... La jeune femme lui enleva la bouteille des mains et la rendit à Haize. C'est malin... Le gouverneur l'attend pour lui parler et la présenter à la sorcière! Elle va empester l'alcool!

- Mais il est super vieux!


Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   09.03.17 22:41


Sepiida


- Pas judicieux de s’en servir pour soi-même ? Il hausse les épaules. Je ne vois pas ce qui serait plus judicieux que de s’en servir pour soi-même. T’en servir pour les autres ? Je vois pas l’intérêt.

Il ne s’occupe pas non plus des gens et de la voix de femme qui approche, mais il note une voix de femme. C’est pour le moment tout ce qui lui importe au sujet de ceux qui approchent.

- Et la venue de Madame Ingrid pour venir te chercher marquera l’histoire ?

Ça n’a pas l’air de trop lui plaire cette idée. Il aurait préféré que sa venue et celle de sa mère ne marquent pas l’histoire… déjà qu’il vient de voler la Grande Faux… il désigne vaguement au delà des remparts, côté océan. C’est de là qu’il vient, de l’océan. Oui, il est venu avec Madame Ingrid. Sa mère. Leur mère. Non, il n’est pas son garde du corps. Cette idée le fait sourire. Enfin, c’est peut-être vrai, mais pas de la manière qu’on pourrait le croire. Et soudainement, elle devine leur lien fraternel. En fait, il se dit qu’elle a surtout deviné qu’il est le fils de Madame Ingrid… sinon pourquoi Madame ingrid s’encombrerait de qui que ce soit ? Haize en vient parfois à se demander ce qui a motivé sa mère à rester capitaine de la Grande Faux si longtemps.

- Et qu’est-ce qui m’a trahi ? Ça devait être une surprise, dit-il en ignorant la dame, mais elle devait te voir hier soir ou très tôt ce matin. Tu connais Madame Ingrid… enfin, je ne sais pas si tu la connais comme moi. J’espère que non. Et brusquement, il lève les yeux sur la dame qui vient de lui remettre sa bouteille entre les mains. Premièrement, nous bavardons. Deuxièmement, c’est moi qui l’importune. Troisièmement, je doute que Madame Ingrid remarque que l’odeur alcoolisé émane d’elle plutôt que de moi. Quatrièmement, je ne suis pas un visiteur, parce qu’il n’y a rien à visiter. Cinquièmement, vous en voulez ? interroge-t-il.

Se relevant, il tend la bouteille à la dame, avec un sourire tout à fait ravi.




Ingrid



C"que ça peut être ennuyeux. Elle sait tout ça et il le sait aussi. Mais elle suppose que ça le rassure de le dire à haute voix, question de voir si tout se tient ou si ça semble plus concret face à elle quand on le dit à haute voix. Droite, le menton haut, elle se contente de croiser les bras et de le fixer. Elle ne compte pas l'interrompre, sauf pour le reprendre, ce qu'elle fait deux fois.

- Oui, il voulait l'élever seul et il ne pourra pas se plaindre que je me suis ingérée dans l'éducation de sa fille, mais Delenda est mort. Il ne peut plus l'élever seul. Alors sa mère est là, assure-t-elle sans le moindre doute. Puis elle lui sourit, franchement. Oh, ne vous donnez pas tout ce mal, dit-elle d'un ton amusé. Finnegan sait que je suis sa mère. Et nul besoin de votre prédécesseur pour assurer aux de Milford qui je suis. Vous êtes trop jeune et trop masculin pour savoir qui je suis. Mais elles le savent.

Oui, aller la chercher, bonne idée, comme ça elle n'aura pas à la chercher elle-même. Tiens, ou est Haize ? Il finira par réapparaître, il le fait toujours. Elle reporte son attention sur Fenwick et le dévisage quelques secondes, comme si elle n'avait rien comprit, mais c'est faux.

- M'opposer ? M'opposer à quoi ? À ce que ses os soient rapatrié à Eranthidis ? Elle a un haussement d'épaule désinvolte. Si c'est ce qu'il a voulu à sa mort, je ne vois pas pourquoi je m'y opposerais. Je n'ai pas besoin de conserver un fragment pour me souvenir de l'homme qu'il était. Dans mon monde, on laisse les charognards disperser notre corps charnel, mais je crois que Delenda était peut-être un peu plus spirituel. Il peut disposer de ses os à sa guise. En ce qui concerne ma fille, par contre, je préfère estimer par moi-même si elle a repris pied ou non. Je doute de vos capacités à ce sujet.

En fait, elle doutait des siennes également, mais elle n'allait pas le dire à ce type.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   11.03.17 22:01


Finnegan


- FINN! En voilà des manières! Il n’est pas vieux, il est… commença la jeune femme en dévisageant Haize…
- Mais c’est mon frère!
- … dans la force de l’âge… commenta-t-elle en relevant l’adolescente.

L’enseigne était une femme d’une 30taines d’année. Dans la force de l’âge, elle aussi. Elle portait l’uniforme avec l’aisance de l’habitude.

- Alors premièrement, le gouverneur la mande… Deuxièmement là c’est moi que vous importunez, fit-elle en époussetant Finn à grand coup de taloche. Troisièmement, Madame Ingrid est une sorcière. Dieu seul sait de quoi elle est capable… Quatrièmement si vous n’êtes pas un visiteur, vous devez être de la garde, et je n’y crois pas du tout. Jugé insuffisant. Et finalement, cinquièmement, fit-elle en prenant la bouteille offerte avec un grand sourire amical, on ne boit pas à cette heure du matin!

Et elle balança la bouteille par-dessus le rempart. Finn la suivit des yeux et la regarda se perdre dans les flots plus bas.

- Haize, je te présente l’enseigne Lynch. Son prénom est Camille. Expliqua Finn d’un ton posé. C’est une vrai peau de vache… Mais elle est forte pour le reprisage…
- Toi, fit l’intéressée en la faisant pivoter de 90 degrés. Gouverneur… Et elle la poussa sans ménagement vers l’escalier du palier. Allez, vous. Ne restez pas là, suivez-nous, vous avez l’air louche à boire avec les petites filles de bon matin…

La jeune femme laissa Finn les distancer un peu et elle s’excusa à mi-voix pour la perte de la bouteille.

- Il faut se montrer ferme et donner l’exemple… Finn est une gamine influençable qui bavarde nuits et jours… Vous êtes vraiment son frère? Vous êtes effectivement un peu vieux, non?




- Je ne connais pas ses volontés au sujet de son décès. Delenda refusait de parler de l’avenir tout autant que du passé. Seul le présent lui importait. C’est la coutume ici, sur l’île… C’est une terre d’exil mais les ossements sont rapatriés sur leur terre d’origine. Contrairement à Delenda et Finnegan, vous n’êtes pas terrestre. Lâcha Fenwick

Ça, ce n’était pas brillant et il se mordit la lèvre en s’en rendant compte. Tout en lui hurlait son ascendance. Cet homme était un roc.

- Finn accepte les choses facilement. Mais… Elle a une manière d’agir que je qualifierais de tortueuse. Elle contourne, dévie, évite et se détourne. On a peu de prise sur elle… Elle donne l’impression que tout lui passe au travers.

C’est ce moment que le sujet de la discussion fit son entrée. Sans frapper. Bientôt suivit de l’enseigne Lynch et de Haize. Camille referma la porte derrière elle. Finnegan sourit à sa mère mais s’abstient de toute effusion. Elle hocha la tête à l’adresse du gouverneur, comme si elle cherchait son approbation.

- Voici Finn. 12ans. Terrestre. De l’illustre famille des Treiggels. Le vieil empereur a veillé à son éducation. Elle sait lire, écrire et compter… Jouer de la musique, et elle sait se battre. Elle ne sera pas à sa place à Eranthidis.
- Gouverneur? Fit un soldat en entrant dans la pièce. Mademoiselle de Milford est ici…


Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   12.03.17 11:19


Sepiida


Dans la force de l'âge ?Il ricane. Ça lui est égal. Sa mère dit toujours que si on est vieux, c'est qu'on est encore et toujours vivant. Il se doute que pour les terrestres, ça ne signifie pas la même chose. La vie en mer est nettement plus périlleuse.

Tout ça semble franchement amuser Haize. Et c'est le cas. Oh oui, il s'amuse beaucoup. Son sourire franc ne le quitte pas tandis que la dame réplique à son énonciation et il commente.

- Et ? Oh, je suis navré. Il se contente de ricaner lorsqu'elle lui dit que les dieux seuls savent ce dont est capable Madame Ingrid. Ah bon ? Il doute que même les dieux puissent le savoir. Ah et pourquoi ? C'est parce que j'ai pas l'uniforme ? Et elle prend la bouteille, avant de déclarer qu'on ne boit pas le matin et de balancer la bouteille par-dessus le rempart. Hééé ! Mais j'ai pas dormi, moi ! C'est pas le matin pour moi ! Quel gaspillage, dit-il, dépité, en regardant en bas. Il la fixe d'une moue boudeuse avant que ça se change en sourire. Enchanté, Camille, moi, c'est Haize.

Et Camille l'invite à les suivre. Il l'aurait fait de toute manière. C'est pas comme si on avait pu l'en empêcher après tout.

- C'est pas de si bon matin, c'est presque midi !

Finn les devance et il reste derrière, avec l'enseigneLynchsidouéepourlereprisage. Ferme et donner l'exemple ? Influençable ? Bavarde nuits et jours ? Haize dévisage Lynch, les yeux ronds, stupéfait d'y voir autant de jugement. Mais ça se change rapidement en ce sourire qui le caractérise. Un mélange de moquerie et de pur joie.

C'est ce que Madame Ingrid prétend, dit-il en la laissant passer devant lui dans l'escalier. Et accessoirement, ma mère est beaucoup plus vieille que moi. Tout comme Feu son père à ce que je sache. C'est peut-être Finn qui est jeune, vous ne croyez pas ? Voilà matière à réflexion. Vous me devez une demi bouteille, souffle-t-il dans son cou, par-derrière. Il a trouvé une alternative plus intéressante à la demi bouteille perdue.


Ingrid



Madame Ingrid n'est pas une surexcitée et elle est patiente. Très patiente. Elle dévisage Fenwick avec l'air de lui dire qu'elle a le double de son âge et que ça en prendrait plus pour l'impressionner. Elle ne relève même pas l'insulte. Pour elle, ce n'en est pas une, mais elle sait que pour lui, il aurait du la taire. Elle se contente d'un simple reniflement qui en dit long sur ce qu'elle pense. Ou pas. En tout cas, il y a beaucoup de compassion qui pourrait presque frôler la pitié.

Fenwick décrit Finnegan avec un quelque chose dans la voix qui sonne comme un reproche. Comme s'il était déçu de son comportement. Mais pour Madame Ingrid, tout ça sont de merveilleuses qualités, non ? Elle sourit largement et relève le menton avec fierté. Quelle merveilleuse enfant, vient-elle pour dire, mais justement, Finnegan entre dans la pièce, suivi de son fils et d'une femme des lieux vu l'uniforme.

Avec un sourire ravi, Madame Ingrid amorce un mouvement pour ouvrir grand les bras pour accueillir sa fille, mais Fenwick se met à décrire, d'une autre manière, sa fille. Son sourire s'efface et elle dévisage Fenwick d'un air ahuri avant d'afficher la pure consternation.

- Fenwick gronde-t-elle pur le secouer un peu, je ne suis pas venue acheter une esclave, je suis venue récupérer ma fille ! Taisez-vous maintenant ! Et elle reprend son mouvement, ouvre les bras tout grands et vient les enrouler autour de sa petite fille. Oh, ma petite chérie, tu as encore grandit. J'ai une surprise pour toi, dit-elle en ignorant parfaitement la Dame de Milford qui entre dans la pièce.
- Elle sait déjà, j'ai du me présenter moi-même et elle a deviné le reste, informe le fils. Vous deviez la voir avant pour lui dire.
- J'ai été retenue par des détails administratifs, se plaint Madame Ingrid en serrant toujours sa fille contre elle. Ah donc c'était la grande surprise, mais j'ai d'autres surprises et cadeaux pour toi.

C'était la fête pour Finnegan chaque fois que Madame Ingrid mettait les pieds ici. Ça n'arrivait pas si souvent, une fois par année si possible, elle couvrait sa fille de cadeaux, passait tout son temps avec elle durant quelques semaines avant de repartir.

- Oh. Sa mère est ici, Stephan ? interroge la Dame de Milford, mais ce n'est pas une interrogation, c'est un reproche.
- Onh, tu es déçue, Evadne ?

La Dame de Milford a une vingtaine d'année de moins que Madame Ingrid, mais elles se connaissent. Très bien semble-t-il, parce que Madame Ingrid la nomme par son prénom.


Dernière édition par Inimaginable le 19.03.17 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   15.03.17 21:16


Finnegan



- Comme si c’était l’uniforme qui faisait le soldat!
Fit Lynch, piquée au vif. Non, je dis que vous n’êtes certainement pas de la garde parce que vous êtes mou comme un aquatique…

Et joignant le geste à la parole, elle lui planta un doigt dans l’épaule. On ne pouvait pas faire la différence entre un aquatique et un terrestre. Pas sans allez fouiller ses os. Bien sûr un terrestre ne flotte pas très bien… Ils sont de stature généralement plus haute alors que les aquatiques sont plus fort et résistant.

- Êtes-vous terrestre?


Ce serait intéressant de savoir avec quoi avait fricoté Madame Ingrid. Elle avait eu Finnegan tard. Ils avaient un écart d’âge impossible à ne pas remarquer.



Finn fondit dans les bras de sa mère pour se faire cajoler. Lynch sourit faiblement en se postant près de la porte tandis que Finn alla se vautrer dans les bras de sa mère. L’adolescente était maintenant aussi grande que sa mère.

Stephan Fenwick se croyait malheureux. Il en était à la fin de sa garde, il allait être promu, monterait en grade et serait bientôt relevé, quand l’empereur déchu était mort. C’était déjà une fameuse déveine, mais voilà, Delenda laissait dans le deuil une gamine dont la mère était une sorcière. Fenwick aimait bien Finn. Elle lui rappelait sa fille. Façon de parler puisqu’il ne la connaissait pas, mais Finn lui rappelait qu’il était père. Il avait regardé grandir l’enfant d’un autre et s’y était attaché. Hors, Madame Ingrid était venue faire valoir ses droits filiaux… Oui, il se croyait malheureux… Il réalisa pleinement l’étendue de son erreur quand Evadne de Milford, sa ‘belle-sœur’, entra dans la pièce. Là, il se trouva vraiment malheureux.

Les deux harpies étaient tellement occupées à s’affronter qu’elles ne remarquèrent pas la grimace du gouverneur… Le drame qui se déroulait en background n’échappa pas aux autres. Finn inclina la tête interrogativement mais eu la bonne grâce de se taire.

- Mes dames… Evadne de Milford, je vous présente Madame Ingrid, la mère de Finnegan Sidhe de Treiggel. C’est un heureux hasard que Madame Ingrid nous ai honoré d’une visite impromptue en ces circonstances, elle sera, je n’en doute pas, heureuse de discuter de l’avenir de sa fille avec vous. Madame Ingrid, Edvane de Milford a été dépêchée par le roi d’Eranth pour prendre en charge la descendante directe de Delenda de Treiggel.

Sa fille. Possessivement. Fenwick établissait le début des négociations sans froisser la noblesse de l’une ou l’autre. Leur imposait une certaine ouverture à toutes les deux. Elles étaient également légitimes.

- J’aimerais, à titre d’ami personnel des Treiggels, que mon avis soit également entendu.

Lui, il n’avait aucun droit. Mais il voulait protéger les intérêts de finn et éviter les débordements. Il en prenait le droit. Après tout, il était gouverneur et avait certain pouvoir.

- Stephan Fenwick…
- Gouverneur… l’interrompit l’homme.
- Vous n’avez rien à voir dans ce dossier!
- Je suis Gouverneur du Fort de l’Est, en poste depuis 10ans et hôte des Treiggels.
- Seul le roi ou son intendance peut arbitrer…
- Je ne me propose pas comme arbitre… Je suis partie prenante.

C’était subversif.

- Vous avez envie de sécher au vent du large pour le reste de vos jours, Fenwick?

Elle en avait le pouvoir. Le regard du gouverneur accrocha celui de l’enseigne près de la porte. Il ne se condamnait pas lui seul mais toute sa troupe également. Il dévisagea Edvane et Ingrid, tour à tour, et c’est en souriant à Finn qu’il déclara :

- Je demande la garde de Finnegan Sidhe de Treiggel.

Parce qu’il l’avait énoncé le premier, c’est sa proposition qui serait évaluée la première. Pour être entérinée, parce qu’il était 3 parties prenantes, une proposition devait gagner deux voies.

- Fenwick!
- Edvane?
- C’est un oracle et cette femme a une influence malsaine…
- Pour le moment, l’oracle est une gamine bouleversée. Avez-vous des preuves de vos réserve sur le caractère de la mère? Des témoins? J’ai vu Madame Ingrid visiter sa fille pendant quelques semaines annuellement depuis 10ans. Si nous n’avons aucune affinité, je peux néanmoins me porter garant de son comportement ici. Vous n’avez pas toujours été vous-même irréprochable. Et elle au moins, c’est sa mère…


Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   16.03.17 20:55


Sepiida


Haize est amusé. Les thalassocrates étaient variés. Terrestres, aériens, aquatiques et autres formes. Tous étaient sous la gouverne de la Murène et c’était comme ça. Ici, ils sont sous leur propre gouverne. Et de toute évidence, l’extérieur ne leur plait pas et ils ont quelque chose contre l’extérieur. Haize, lui, sourit.

- Vous aviez envie de me toucher depuis votre arrivée, n’est-ce pas ? Une oeillade complice, il secoue toutefois la tête. Je ne suis pas mou comme un aquatique, c’est la nonchalance d’un haut gradé, explique-t-il d’un air entendu. Il ne lui laisse pas la chance de répliquer. Oh, si vous n’arrivez pas à deviner si je suis un aquatique ou un terrestre, j’en conclus que ça n’a aucune importance. Mais je tiens à dire que vous avez une trop haute opinion des terrestres.


Ingrid Sepiida


De toute évidence, sa mère connaissait la dame qui venait d’entrer. Haize dépasse l’enseigne, puis rejoint sa mère, mais reste discrètement juste en retrait de la conversation. Il est là, mais il ne s’en mêlera pas.... tout de suite.

Elle aurait du arriver quelques jours plus tôt. Elle l’avait fait dès qu’elle avait pu, mais la température avait été mauvaise. Ça lui aurait épargné Evadne. Elle aurait fichu le camp avant son arrivée si elle avait pu. Ou elle aurait fait retarder l’arrivée de la De Milford. Ce qui est bien, pourtant, avec une discussion à trois, c’est qu’il y en a nécessairement deux qui parlent en même temps et comme ce n’est pas elle, ça lui laisse le temps de réfléchir et d’envisager. Mais pourtant, son air amusé, qui s’est transmis à son fils de toute évidence, se fige lorsque Fenwick envisage la garde de sa fille. Elle tourne un regard vers Haize et il l’enjoint d’un léger hochement de tête à se calmer. Elle inspire avant de se lancer.

- Il est hors de question que vous ayez la garde Finnegan, annonce-t-elle, confiante et assurée, parce que je n’ai jamais renié la garde de ma fille et Delenda n’a jamais envisagé qu’il puisse en être autrement. Delenda avions juste estimé que ce serait mieux pour elle de recevoir l’éducation de son père. Mais maintenant, son père est mort, je suis vraiment désolée, ma chérie, dit-elle en se retournant vers sa fille, sincère, mais c’est à moi de prendre la relève. Elle se retourne vers Evadne et la foudroie du regard. Puis-je vraiment avoir une influence malsaine sur un oracle ? Et malsaine pour qui ?
- Tu joues sur les mots, Ingrid.
- C’est toi qui confond tout. Je me fiche de votre oracle et même, je me fiche des oracles, je vous parle de ma fille. De Finnegan. C’est à moi de prendre la suite de son père.

Haize fait un pas de côté vers sa petite soeur, puis un autre et encore un autre, jusqu’à arriver presque discrètement jusqu’à elle.

- Alors, qui gagne ? interroge-t-il en pointant du menton le trio qui discute de vive voix. T’as quelques secondes pour prédire quelques choses avant qu’ils ne se mettent à se tirer les cheveux et que mère ne finisse par les maudire ou pire encore.

Et il lui adresse un clin d’oeil complice.


Dernière édition par Inimaginable le 19.03.17 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   18.03.17 21:57

- Pire encore?

La question était sincère. Naïve, surprise et toute confite d’innocence. Son frère était son complice et il resterait auprès d’elle contre vents et marrées. Pourquoi était-il question de vent et de marrée? Finn était terrestre d’ascendance terrestre, non? Pourquoi les vents et les marrées avaient tant d’importance?

- Euh? Vous permettez? Il a raison, je peux vous éviter de longue dispute en vous disant tout de suite comment est l’avenir?

C’était une question, mais elle allait leur imposer la réponse.

- C’est ici chez moi et ça le restera encore longtemps. Alors je suppose que Fenwick aura effectivement ma garde, maman… Il s’agit de voir si tu la lui cède, ou s’il la prend. Et Fenwick a raison, parce que maman et Haize vont habiter ici avec nous.
- Non, je n’ai pas…
- Je vous assure, gouverneur, que Haize reste ici…
- Seul le roi peut inviter quelqu’un à résider au fort!
- Oui, alors je suppose que c’est vous qui obtiendrez l’invitation? Vous avez ce pouvoir, n’est-ce pas? Ça expliquerait pourquoi vous êtes restée ici aussi pour tenir maman à l’œil. Vous avez du faire un échange?

Fenwick savait pertinemment que ça ne fonctionnait pas ainsi. Et Finn savait qu’il le savait. Les Treiggels ne voient pas l’avenir. Ils n’ont pas de vision. Ils peuvent interpréter les courants parce qu’ils savent où va le vent. Ils sentent les influences, ils ont une forte conscience des vibrations, des destinées.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 621 - Iles de l'Est, la forteresse   19.03.17 16:17


Sepiida Ingrid


Pire encore ? Bonne question. Il a un léger haussement d'épaule. Va savoir jusqu’où peut aller Madame Ingrid. Tout ce qu'il voulait pour le moment, c'était de ne surtout pas retourner sur l'océan. Enfin, si, il aurait ardemment souhaité y retourner, mais il ne le pouvait pas. Pas pour le moment. Il se rend bien compte que s'il laisse sa mère tout diriger, ils finiront par le faire virer. Eranth aurait été une bonne option, mais le fort en était une bien meilleure, il se situait juste entre les deux.

Finnegan semble saisir sa proposition. Ah bon, il a raison ? Son visage se fend d’un sourire victorieux, bien que la finalité de la victoire ne soit pas bien définie.

Dame de Milford lui oppose un rictus très peu appréciable. Qui c’est donc, lui ? Elle regarde Fenwick et il n’a pas trop l’air de le savoir non plus. Pourtant, Finnegan, si elle ne le connaît pas tant que ça, sait maintenant qui il est.

- Voilà, exactement, moi, je reste ici.

Ingrid n’est pas d’accord, elle ne répond pas tout de suite, mais elle secoue la tête

- Je ne céderai pas la garde de F… commence-t-elle, mais elle est interrompue par son fils.
- Ce n’est pas une question de céder, c’est un compromis.
- Je ne fais pas de compromis.
- Dans ce cas vous lui céderez la garde. L’oracle a parlé que pouvons-nous y faire, hum ? Moi, je reste.

Madame Ingrid semble sur le point de piquer une crise, mais elle se calme soudainement. Le temps d’y réfléchir, elle a un hochement de tête et elle se retourne vers Fenwick.

- Vous veillerez sur les intérêts de la fille de Delenda de Treiggel. Moi sur les intérêts de ma fille. Dame de Milford, vous pouvez veiller sur les intérêts de l’oracle d’Eranth.

Parce qu’avec un compromis, il y a toujours une possibilité de tirer la couverture de son côté.

La Dame de Milford, les lèvres pincées, pose les yeux tour à tour sur toutes les personnes présentes. En particulier sur Ingrid, lorsque celle-ci fait sa proposition, les yeux plissés, elle aurait refusé net, mais elle ne peut pas nier que la proposition semble honnête. Semble. Grande Dame, elle passe encore une fois en revue tout ce beau petit monde, avant de s’arrêter sur Haize, qu’elle dévisage, avant de pousser un soupir impatient.

- Mais qui êtes-vous ?

Celui-ci, se sentant interpellé et observé avec insistance, a une micro expression de surprise, avant de sourire de toutes ses dents.

- Oh, mes excuses, Dame ! Il s’avance vers la Dame et s’incline, usant de toutes ses bonnes manières protocolaires ce qui aux yeux de la Dame et de Fenwick manque certainement de précision, mais l’effort y est. Haize. Je suis Haize, dit-il en lui tendant la main.

Elle le fixe un moment, l’examine plutôt, et semble estimer que oui, bon, c’est pas parfait, mais ça va. La Dame de Milford consent finalement à poser une main élégante dans la sienne, qu’il porte aussitôt à ses lèvres, ainsi qu’une oeillade qui aurait probablement fait glousser Madame Ingrid s’il n’était pas son fils.

- C’est mon fils, précise-t-elle, faisant hoqueter la Dame de Milford de surprise.
- Oh, votre fils, vraiment, dit-elle juste avant que Haize ne lui offre un clin d’oeil salace. Evadne se drape dans sa dignité. Ah oui, je vois, dit-elle en tentant de retirer sa main.
- Alors, dit-il en lui opposant une résistance, acceptez-vous le compromis ? demande-t-il en lui cédant délicatement sa main.
Revenir en haut Aller en bas
 
621 - Iles de l'Est, la forteresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dact. des Iles Lofoten
» Orques iles Lofoten.
» iles togian - indonésie
» iles togian - indonésie
» La forteresse de Louisbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMUAM :: Les continents et les îles :: Eranth-
Sauter vers: