Les Océans
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 622 - Fort de l'est, leçon de navigation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   07.05.17 20:05

Dame Ingrid hoche la tête. Oui, c'est une adolescente. C'est changeant à cet âge. Tout dépend à quoi Evadne semble bien se débrouiller. Rassuré par quoi ? Va savoir. Et pour ce qu'elle en pense, il n'y a pas grand chose. Il commence à l'agacer avec ses insinuations. Il est temps de bouger.

- Tout le monde aime bien Haize, note-t-elle, compréhensive.

Ingrid n'a jamais vraiment réfléchit avant d'agir. Du temps inutile à gaspiller avant de réagir. Les plans machiavéliques, c'est pas son truc. Elle a bien dit qu'elle ne resterait pas encore longtemps. Elle baisse les yeux sur la main tendue, avant de les relever sur l'homme. Elle tendit la main, mais ce n'est pas pour la serrer.

- Je n'ai pas d'amis.

Et Stephan Fenwick fut éjecté du promontoire rocheux.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   12.05.17 20:43

PLOUF!

2 cris se firent écho au même moment…

- STEPHAN!
- STEPHAN!

Pendant que Finn réclamait qu’on aille chercher le gouverneur, Lynch agit. Elle empoigna Haize par la main et l’entraina au pied des remparts.
Stephan, lui, refit surface. Il s’abstient de maudire la sorcière mais la chercha du regard. D’une certaine manière, il était responsable de ce qui lui arrivait. Il l’avait provoqué. Soit, il allait lui en faire voir à cette vieille bique!

- Je ne vous demande pas votre aide… fit-il en profitant d’une vague pour se hisser. Ainsi je vais vous épargner la tentation de me noyer.

Et comme au pauvre rat mouillé le gouverneur grimpa, ses semelles de cuir glissant sur les algues alors que les coquillages lui entamaient les mains. Parvenu de là où il avait amorcé sa chute, il se rajusta, salua Ingrid d’une courbette ironique, et repartit par où il était venu.

C’était une longue descente et l’ascension était encore pire. En outre, Fenwick écumait de rage. Il avait beau avoir été l’artisan de son malheur, il ne s’était pas jeté à l’eau lui-même.

- Halte! Je suis là, enseigne Lynch…
- Gouverneur!
- Et qui d’autre est là?
- C’est haize…
- Ah! L’interrompit-il, Bien! Très bien. Haize, votre mère vient de m’affirmer que vous êtes le seul à vraiment se soucier des intérêts de finnegan… Nous avons donc à parler… Devant une bière fraiche… spécifia-t-il d’une voix essoufflée en leur faisant faire demi-tour pour sortir de l’escalier.

Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   13.05.17 18:15

Evadne Hugo

- Elle l’a poussé ?
- On dirait bien... dit-il en souhaitant qu’il refasse surface tout seul.

Et qu’il reste à la surface… il n’a vraiment pas envie d’aller se baigner… il apprécie nettement moins l’eau de l’Océan que celle du lac. Cette dernière est nettement plus chaude.

- Ah, il remonte.
- Les Juges soient loués, soupire-t-elle, visiblement et sincèrement soulagée qu’il ne se soit pas noyé. Bon sang. Hugo, faites arrêter Dame Ingrid sur le champs ! Elle a essayé de noyer de pauvre Stephan !
- Bien Mère. Demi tour, ajoute-t-il à l’adresse du pilote.

:ingrid:

Des remords ? Certainement pas. C’est tout ce qu’il méritait ce petit emmerdeur. Elle n’est pourtant pas trop contrarié lorsqu’il remonte. Elle ne voulait pas le tuer, juste lui rafraîchir les idées et lui rappeler à qui il parle.

- Je n’ai pas l’intention de vous aider. Et si j’avais voulu vous noyer, Stephan, vous seriez en train de vous noyer, soyez en assuré.

Elle n’éprouve aucune culpabilité, aucun remords. Un certaine satisfaction par contre. Ça défoule.

Sepiida

Il l'avait pressenti. C'était comme sentir l'orage. Quelque chose dans l'air, un odeur particulière, les sons ambiants, possiblement une subtilité dans le vent, lui avait présager que sa mère aurait du rester seule à ruminer. Il avait espérer qu'elle ne ferait rien d'irréfléchi. Mais Ingrid est sa mère. Il sait très bien qu'elle ne réfléchi pas avant d'agir. Et franchement, la seule raison pour laquelle il réfléchit lui-même un minimum, c'est parce que sa situation est actuellement précaire. C'est aussi la raison pour laquelle il s'est enfermé dans cette prison de pierre.

C'est ce à quoi il pense lorsque Lynch l'entraîne dans l'escalier de la mort. Il déteste cet escalier… il étouffe dans cet escalier. Trop de murs… pas assez d’air. Il aurait préféré pouvoir respirer un peu d’air avant de devoir faire demi-tour… ils étaient presque en bas… enfin, il croit qu’ils étaient presque en bas…  ils rencontrent Stephan. Bien, il est vivant et l’indignation qui vibre dans sa voix indique que malgré l'orgueil froissé, il est bien portant.

- Coucou, annonce-t-il, joyeusement, bien que tout le reste de sa personne indique le contraire. Ah bon ? Elle a dit ça ? Eh bien elle vous a menti. Ou bien elle a tort, dit-il en rebroussant chemin avec très peu d’enthousiasme. Mais je dis oui à la bière.

Qui refuserait ?
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   14.05.17 10:29

Quelque chose dégoutait. C’était Stephan. On entendait également le vent qui remontait le conduit étroit de l’escalier. Et puis le pas pesant du gouverneur.

- Elle a menti ou elle a tort? Dans le sens que vous n’êtes pas le seul ou dans celui que vous n’avez aucun intérêt?

Lynch rata une marche dans le noir. Elle se rattrapa au bras de Haize. Sa main comme une serre…
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   14.05.17 11:17

Sepiida

A-t-elle menti ou a-t-elle tort ? Généralement, elle ment, à son avantage. Quel avantage a-t-elle d'avoir dit ça, il ne sait pas trop. Autrement, elle a tort. Il ne se soucie pas vraiment des intérêts de Finnegan.

- L'un ou l'autre, nécessairement.

Lynch rate une marche et se retient à son bras. Il arrête son ascension pour la retenir et lui assurer une prise.

- Je ne crois pas être le seul à me soucier des intérêts de Finnegan. Reste à savoir si ces intérêts l'intéressent elle. Ensuite, je doute que ma mère se soucie beaucoup de mes propres intérêts... autre que ceux qui l'intéressent également, bien sûr, dit-il sans le moindre reproche dans la voix.

C'est comme ça, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   14.05.17 12:21

Quand ce grand escogriffe allait-il enfin répondre à une question sans se montrer évasif? Il serait temps… Minuit moins une. Stephan ralentit, se redressant dans le noir. Lynch, au bras de Haize le retient un instant, tendue.

- Ah? C’est bien alors… fit-il en reprenant l’ascension. Je crois que ça lui aurait fait de la peine de vous laisser derrière. Finn semble attachée à vous.

Lynch lâcha Haize et se porta à la hauteur de son cousin de quelques bonds agiles.

- Et où allons-nous?
- Je ne sais pas. Ingrid ne souhaite pas se joindre à nous. Peut-être qu’Evadne sera intéressée. Je m’en fiche un peu. Ce sera le choix de Finn.
- La gamine a eu une vision?
- Croyez-vous qu’elle a arrêté d’en avoir? Non! Elle a seulement cessé de nous en parler!
- Oh…
- Alors Haize, vous êtes des nôtres?

***

- Vous voulez arrêter ma mère? Demanda Finn, perplexe, en levant les yeux sur Evadne de Milford. Enfin, elle a seulement poussé quelqu’un à l’eau?

Son ton exprimait de manière équivoque ses interrogations. Finn échangea un regard avec Hugo. Ce qui allait suivre était prévision, même pour un non-oracle.

Evadne s’était levée et approchée du bord pour profiter du spectacle et de la récupération du Gouverneur. Finn la déséquilibre et l’envoya par-dessus bord, avec l’ombrelle. Digne fille de sa mère.

- Vous voyez bien, ce n’est pas très méchant…

Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   14.05.17 13:46

Sepiida

- C'est tout à fait normal, je suis si attachant, réplique-t-il avec un sourire ravi.

Le choix de Finn ? De quoi parle-t-il ? Finnegan avait fait un choix ? Hum... non, pas encore semble-t-il. Stephan faisait des suppositions et pourtant, Finnegan avait souhaité resté ici, avec lui.

- Moi ? Des vôtres ? Je ne crois pas non. Je croyais que Finnegan voulait rester ici...


Evadne Hugo

- Elle n'a pas poussé quelqu'un à l'eau, elle a poussé le Gouverneur. Et ce n'était pas pour s'amuser... HIII !

La suite se perdit dans les éclaboussures.

- Mère ! Arrêtez ce rafiot, gronde-t-il, tandis que tous l'équipage a déjà amorcé le freinage et la récupération.
- Ne saute pas à l'eau, je sais nager, annonce-t-elle en se disputant avec le lourd tissus de sa robe pour nager correctement. Elle abandonne son ombrelle. Une si belle ombrelle, délicatement peinte. Tant pis.
- Attrapez, Mère, informe Hugo en ajustant le tir et il lui lance une corde. Navré..., se désole-t-il en voyant que si son lancé a bien atteint sa mère... il l'a atteint, en effet.

Et il la tire lentement, pour qu'elle ne cale pas, mais surtout pour qu'elle ne s'éloigne pas d'avantage. Il ne dit rien, mais jette un regard furieux sur Finnegan. Le temps de récupérer la Dame de Milford, on la hisse à bord et Hugo s'assure du bien être de sa mère. Elle semble très calme, mais si elle semblait compréhensive et sympathique quelques minutes plus tôt, elle ne l'est plus. On lui apporte une couverture et elle retire son bliaut pourpre, ne gardant que la chainse blanche. Hugo fait un brusque demi tour et revient sur Finnegan. Sans ménagement, il l'agrippe par le collet et la rapproche dangereusement de tribord.

- C'était méchant.
- HUGO.

Elle a élevé la voix, mais ce n'est pas une exclamation. C'est un ordre. Elle se rapproche, droite et fière, drapée dans la couverture et se place juste de biais avec son fils. Elle fixe son fils jusqu'à ce qu'il relâche Finnegan, sans brusquerie, puis elle reporte son attention sur Finnegan.

- Si vous vouliez vous retrouver directement à Eranthidis, ma chère, il n'était pas nécessaire d'en venir à cet extrême, annonce-t-elle, froidement. Non, elle n'est plus sympathique à la cause de Finnegan. Comme plus personne à Eranthidis n'est sympathique à la cause de Dame Ingrid. C'est ce que je voulais dire, Finnegan, lorsque je disais que votre mère a une mauvaise influence sur vous. Et aussi que vous êtes restée trop longtemps ici. Elle sort une main délicate de sous la couverture et essuie quelques gouttes sur ses joues. Hugo, dès notre retour, amorcez les préparatifs pour le retour à Eranthidis et donnez l'ordre de faire arrêter Dame Ingrid.
- Bien, Mère.
- Ne vous en faites pas pour votre mère, Finnegan, elle sait ce qu'elle a fait et elle ne se montrera pas. Elle ne risque rien.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   14.05.17 17:45

- C’est le bon temps de verbe; elle voulait rester ici. C’était il y a un an.
- Il faudrait lui demander où elle veut aller…
- Si elle le sait…

Ils émergèrent à l’air libre, dans la cours.

- Haize, est-ce que je peux compter sur vous pour discuter avec elle et le lui demander? La dernière fois vous lui avez inspiré des réponses très à propos.
- Et puis Ingrid croit que vous vous souciez d’elle.

***

Finn éprouva beaucoup de satisfaction à regarder Evadne patauger. L’ombrelle surtout. La manière dont l’eau de mer la gâchait et les coulisses de peinture. Un irrépressible sourire ornait sa figure et même la manière dont hugo la secouait ne semblait pas l’impressionner.

- Oh! Allez, c’était très drôle… Humff! Tu peux me menacer tant que tu veux, je le saurais si tu me voulais vraiment du mal.

Ce n’était que de l’eau… Mais il ignorait probablement qu’elle ne savait pas nager. Qui se souciait de savoir nager, quand on peut voir venir les tempêtes.

- Je vous apprécie beaucoup mieux comme ça, Evadne. Sans votre ton raisonnable et vos faux-semblants. Là, vous n’essayez pas de me manipuler et je n’ai pas à deviner ce que vous voulez. C’est rafraichissant, non?

Le choix de ce dernier mot avait été longuement réfléchit. Les mots d’un oracle, utilisés à mauvais escient.

- Ce n’est pas vous qui avez ma garde, Evadne. Vous ne pouvez pas décider de m’emmener sauf si c’est un enlèvement. En outre, au fort, c’est le Gouverneur qui a toute autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   14.05.17 19:42

Sepiida

Lui, il voulait rester ici. Pas des cet infâme escalier, mais au fort. Enfin, pas entre les murs, mais sur les remparts. C'était bien les remparts. Ouvert, vaste, aux quatre vents. Une prison, mais c'était beaucoup mieux que les cellules étroites et à fond de cale de la Murène. Et nettement mieux que les cages encore plus étroites sur les quais.

Il ne peut s'empêcher de prendre une profonde inspiration une fois à l'air libre. Il a horreur de cet escalier. Il doit se faire violence pour ne pas paniquer chaque fois qu'il s'y engouffre. Lorsqu'il est seul, il ne l'emprunte pas.

- Je discuterai avec elle, mais vous savez très bien que vous ne pouvez pas compter sur moi, avoue-t-il, vaguement navré. Oh, dans ce cas, oui, Dame Ingrid a raison. Je me soucie de Finnegan, mais pas de ses intérêts.


Evadne Hugo

- Je ne vous veux aucun mal, mais je ne vous veux pas particulièrement du bien non plus, grince-t-il en la relâchant.

Il entend sa mère pousser un bref soupir impatient. Et il lui cède la place.

- Vous voyez de la manipulation partout. Je vous ai dit ce que je voulais. Je voulais vous ramener à Eranthidis pour que vous puissiez découvrir ce que dont votre père vous a privé bien avant votre naissance. Ce à quoi vous avez droit. Vous êtes l'héritière de Treiggel, Finnegan.

Elle est sincère. Si certains, à Eranthidis, avaient fait abstraction de la lignée de Treiggel depuis la chute de Delenda, Evadne était de ceux qui croyait que la force d'Eranthidis était par l'union des neuf noblesse.

- J'aurais voulu que vous acceptiez de le découvrir par vous-même, mais si vous croyez que jeter les gens à l'eau n'est pas bien méchant, il y a de sérieuses lacunes dans votre éducation. Je ne crois pas que les intentions de votre mère étaient volontairement méchantes. Mais elles étaient loin d'être bienveillantes. Croyez-vous qu'elle aurait plongé pour le récupérer s'il avait été en difficulté ?

Non, Evadne de Milford n'avait pas la garde de Finnegan de Treiggel.

- Oui, au fort, c'est le Gouverneur qui a toute autorité. Cependant, le Fort appartient Eranthidis. Ici, je représente Eranthidis. Je peux destituer un Gouverneur, d'autant plus que Stephan Fenwick répond directement de l'autorité de la Citadelle Miroir. Elle secoue la tête. En outre, contrairement à ce que vous croyez, vous avez plus d'autorités légitimes sur Stephan Fenwick que lui sur vous. Mais pas sur moi. Pas encore. Ici, je suis la plus haute autorité. J'apprécie beaucoup Stephan Fenwick, je le tiens en très haute estime. J'ai sincèrement beaucoup d'affection pour lui. C'est une menace. Je suis ici pour veiller sur vos intérêts, Finnegan, pas sur vos désirs et vos caprices. Et encore moins les caprices et les extravagances de votre mère.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   14.05.17 21:13

- Ben voyons, fit-elle très familièrement, Hugo? Vous m’adorez… Il vous reste juste à vous en apercevoir… Ça viendra… Faites-moi confiance… l’assura-t-elle avec un clin d’œil charmeur.

De la rivalité? Hugo était la créature d’Evadne… S’il l’aimait bien, il serait conforté dans ses sentiments. S’il la détestait, le doute le torturerait joyeusement alors qu’elle hanterait ses cauchemars.

Et voilà l’autre blondasse qui revient à l’assaut.

- Un instant espèce de sombre DESPOTE! Mon PÈRE ne m’a privé de rien DU TOUT! Fit-elle, avec une colère soudaine. Je ne faisais partit d’aucun possible lorsqu’il a fait ce qu’il a fait. Et c’est VOUS les Eranthidiens qui l’ont EXILÉ sur ce roc! Et si vous avez à redire au sujet de mon éducation, ce ne sont pas les petites visites impromptues de ma mère qui ont durablement forgé mon caractère! Laissez-la en dehors de ça!

Delenda de Treiggel était mort ‘soudainement’ il y a moins de 1an. Peut-être que ce n’était pas une bonne idée de l’évoquer de cette manière devant sa fille. Effectivement. Madame Ingrid avait été peu impliqué. Delenda avait élevé sa fille seul avec l’aide du gouverneur. Il avait été le centre de toute son existence.

- Je ne veux pas aller à Eranthidis… Je n’y vais pas… Il n’y a aucun possible où je m’y trouve dans un futur rapproché. Lorsque j’irai à Eranthidis, j’irai avec Haize et vous ne serez pas là et c’est beaucoup beaucoup plus tard… C’est un possible très changeant et incertain.


Depuis quand l’oracle avait-il appris à maîtriser ses visions? Depuis 1an… Depuis que son père était décédé. Finnegan n’avait pas été très communicative. Ni avec sa mère, son frère, le gouverneur, Evadne ou sa garde. Elle avait eu la réputation d’être une gamine particulièrement volubile. On avait cru à tort que le chagrin et la tristesse l’avait rendue pensive.

- Je n’ai aucun droit. Je suis née après. L’histoire est passée. Ce qui est passé est passé. Mon nom est déchu. Je ne suis pas même une anonyme, je suis déchue. Comme mon père, comme mon oncle, comme toute notre descendance. Parce que ce que mon père a fait est impardonnable. Et il savait qu’il ne serait pas excusé de son vivant.

Le poids des responsabilités. Le poids des actes et de son crime. Delenda avait accepté son sort comme un homme qui savait exactement de quelle manière il serait blâmé et qui l’avait accepté. Il ne s’était jamais ouvert sur ses raisons. Il ne s’était jamais justifié, jamais expliqué. Les propos de Finnegan, qui en perdant le contrôle sur sa colère en disait manifestement plus qu’elle n’en avait l’intention, laissait entendre qu’elle savait.

- Pourquoi vous voulez me faire découvrir tout ça? Voir ce qui aurait pu être ma vie? Pourquoi? Pour me faire connaître la morsure de l’envie? Je suis une Treiggel mais je ne serai jamais des 9 noblesses d’Eranth. Evadne, il n’y a plus 9 noblesses! Il n’y a plus de Lautrels. Les Cassels ont été exilés au loin, fit-elle en pointant la ligne d’horizon au-dessus de l’océan. Et les Treiggels sont déchus. La noblesse d’Eranth ne compte plus que 6 familles. On est loin du compte! Et vous me parlez de mes désirs et de mes caprices???

Delenda était grand. Sa fille le serait aussi. Elle était blonde et son visage était doux. Une douceur trompeuse. Delenda avait été un empereur de plein droit… Sa fille serait un meneur, elle en prendrait le droit. Et ça, même Evadne, qui n’était pas un oracle, pu le voir à cet instant.

- Vous destitueriez un gouverneur parce qu’il s’oppose à votre volonté? Je ne doute pas un instant que vous ayez ce pouvoir. Et je suis d’autant plus heureuse que ce soit lui qui ait ma garde. Et ma garde, il va la garder, je peux vous l’assurer. JE lui ai confié ma garde. Parce que j’avais confiance en lui. Parce que j’accepte son autorité. Parce que je n’accepte pas la vôtre ni celle de ma mère. Parce que ce que mon père m’a appris c’est qu’on choisit ceux qui nous dirigent. Je ne veux PAS vous suivre à Eranthidis!

Et pour faire bonne mesure, alors qu’Evadne tenait fermement sa couverture, Finn la repoussa des deux mains, menaçant de la faire basculer à nouveau. Ses intentions étaient-elles volontairement méchantes ou bienveillantes? C’était équivoque.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   16.05.17 21:17

Evadne

Hugo n’eut pas l’air particulièrement touché. Il a dix-huit ans et elle en a treize. Le châtelet de Milford héberge des dizaines de jeunes filles. Et elle venait de pousser sa mère à l’eau. De la rivalité ? Même pas. Les yeux sombre du jeune Fenwick se posent avec sérieux sur la jeune fille.

- Je peux vous affirmer que non, déclare-t-il, sans la moindre hésitation. Et non, elle ne le hanterait pas dans ses cauchemars. Ni même dans ses rêves d’ailleurs.

Evadne avait prit sa décision et il était hors de question qu’elle change d’idée. Rien dans le discours de Finnegan ne l’incitait à se remettre en question. Elle n’appréciait pas particulièrement de devoir imposer ceci à la jeune de Treiggel, mais elle ne lui laissait pas le choix.

- Delenda était le roi des Eranthidiens. Il était au sommet. Il devait les protéger. Il devait les diriger. Il ne l’a pas fait. Il a gardé pour lui ce qui aurait pu sauver la vie des Lautrel, ne pas forcer l’exil des Cassel et sa propre chute. S’il avait expliqué les raisons et le pourquoi, peut-être que notre décisions aurait été différente, mais il n’a pas daigné le faire. Sans doute avait-il ses raisons, votre père n’était pas un imbécile. J’étais bien placée pour le savoir, j’étais sa Conseillère. J’aurais dû le savoir, dit-elle, sombrement.

Elle avait été destituée pour cette raison, mais elle n’était pas la seule. Le seul qui n’avait pas été destitué de son poste de Conseiller était Cha de Dressandre. Tous les autres des Neuf Noblesses avaient été destitué. C’est d’ailleurs pour cette raison que Nigel d’Ariboss s’était retrouvé Roi. Son aîné avait perdu son trône, parce qu’ils auraient dû savoir. Même chose pour le grand-père maternel de Finnegan d’ailleurs.

- Mais ça n’excuse en rien son geste, ou plutôt son absence de geste. J’aurais aimé savoir pourquoi. Et j’aimerais encore savoir pourquoi. Que votre oncle ait été déchu également, je le conçois, il est aussi un oracle, il aurait pu faire quelque chose. Il s’est tut également, semble-t-il. Comme vous dites, vous n’étiez même pas dans les équations. Il n’est pas impossible que le Conseil tranche en votre faveur. Je ne suis pas cruelle ni assez mesquine pour vous faire miroiter quelque chose que vous n’aurez jamais. Peut-être que les de Treiggel ne pourront plus accéder au trône dans un futur proche, mais il est important pour Eranthidis que le Conseil soit composé des Neuf Noblesses. Je suis parfaitement au courant que nous ne sommes actuellement que Six. Mais si vous êtes rétablie, il y a des chances que les Cassel le soient également. Du moins ceux nés après les événements.

Evadne parlait avec conviction. Elle n’avait pas le don d’oracle, mais elle savait que la perte des Lautrel, des Treiggel et des Cassel avait fragilisé le pouvoir d’Eranth. Et ça n’avait rien à voir avec la mégalomanie, ni la soif de pouvoir. Les Neuf Noblesses avaient été choisi pour protéger Eranth et ses habitants. Evadne s’était toujours acquitté de sa tâche avec ferveur, même si ça pouvait froisser sa petite soeur. L’amorce du mouvement de Finnegan ne passe pas inaperçu, ni d’Evadne qui recule d’un pas, ni de son fils, qui lui avance de deux pas et intercepte les poignets de Finnegan.

- Hugo. Elle a le droit d’être furieuse.

Hugo la relâche, tout aussi délicatement que précédemment. Non, il ne l’aime pas. Il ne l’apprécie pas. Et il est loin de l’adorer. Elle ne lui a fourni aucune raison de le faire. Vraiment aucune. Au contraire.

- Ça ne lui donne pas le droit d’être violente juste parce qu’elle est contrariée.

Elle agissait comme sa mère.

- À toi non plus.
- Je ne suis pas violent, je ne la laisserai pas faire, c’est tout.
- Je ne vais pas destituer un gouverneur parce qu’il me contredit, je peux le destituer parce qu’il contredit Eranthidis. Le Fort de l’Est n’a pas besoin de Gouverneur. Le Gouverneur du Fort de l’Est ne servait que de geôlier à votre père. Il n’a plus sa raison d’être. Un simple commandant fera l’affaire pour diriger ici. Et les aptitudes, le savoir et le talent de Stephan Fenwick seront bien plus utile ailleurs qu’ici. Il est temps que Stephan et vous rentreriez à Eranthidis. Votre frère est le bienvenue à Eranthidis. Cependant, j’ai beaucoup d’excellentes raisons de vous ramener, de gré ou de force, à Eranthidis. Et c’est ce que je ferai, Finnegan de Treiggel, dit-elle d’une voix calme, mais ferme. C'est ce que je devais faire, il y a un an, lorsque je suis arrivée. Vous ramener, Stephan et vous, à Eranthidis. Je vous ai accordé un délais, croyant que c'était la bonne chose à faire. Pour ne pas vous déraciner avec trop de violence. J'ai supporté votre mère et ses mesquineries incessantes, mais elle a dépassé les bornes aujourd'hui.

Evadne s'était comporté comme la grande dame qu'elle était et Ingrid s'était comporté comme elle s'était toujours comporté. En contredisant tout, en argumentant le contraire, même si elle avait pensé la même chose dès le début. Juste parce que Ingrid contredisait et contrariait tout. Madame Ingrid éesit capricieuse. Elle pouvait proposer un jour de rentrer sur Eranth, et dès qu'on approuvait, changer d'idée et clamer avec vigueur de rester sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   17.05.17 20:04

- Il n’y a qu’un juge véritable sur Eranth… Il vit à la montagne noire. Et il n’a pas condamné mon père pour ce qu’il a fait.

C’était vrai. Yslaire Redinem avait été impliqué et il avait préféré réserver son jugement. Son ambivalence et cette sorte de neutralité avait été très mal reçu à Eranthidis. Il fallait l’unanimité pour exiler une noblesse. Cha de Dressandre en avait appelé à la révolution mais Nigel d’Ariboss avait refusé de créer un précédent. Ainsi Delenda avait-il été déchu mais on lui avait permis de rester sur Eranth dans son exil.

Evadne ne faisait pas attention à l’essentiel. Finn savait que les actes de son père seraient excusés un jour. Elle ne l’avait pas formulé de cette manière… Mais elle savait qu’elle devait porter son nom et le perpétuer.

- Même alors, il ne resterait que 8 noblesses!

Et l’altercation prit un tour particulièrement désagréable. Pour tout le monde…

- De gré ou de force? Je vois… Et vous allez faire ça vous-même ou vous allez demander à votre sous-fifre de m’y trainer à votre place? Se renseigna-t-elle en jetant un regard dédaigneux à Hugo. Je suivrai Stephan! Pas vous! Si vous voulez partir d’ici, voyez avec lui… Mais même si nous nous mettons en route pour Eranthidis, moi, dans tous les cas, je n’atteindrai pas cette destination.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   17.05.17 21:30

Evadne

- Huit Noblesse, c'est mieux que Six, affirme la Dame de Milford avec assurance.

Hugo, pour sa part, ne relève l'insulte de d'un haussement de sourcil perplexe.

- C'est parce que j'accepte l'autorité de la Dame de Milford plutôt que la vôtre que je mérite d'être qualifié de sous-fifre ?
- Tout dépendra de votre résistance.

Madame Ingrid aussi dénigrait ce qui la contrariait. Et comme elle contrariait tout le monde, au final, elle dénigrait tout le monde.

- Vous m'en voyez fort peinée, commente Evadne avec sincérité. Il n'a jamais été question que Stephan ne fasse pas parti du voyage. Il doit rentrer lui aussi. C'est prévu depuis plus d'une année. Evadne semble de meilleure humeur. Il semblerait que nous en soyons arrivées à une entente. Il en sera à peu près ainsi. Ce n'est pas parce que vous voyer l'aboutissement d'un courant qu'il doit nécessairement aller dans le sens ou vous voulez. Ce n'est pas parce que le courant nous entraîne dans une direction que nous devons cesser de pagayer. Elle a un hochement de tête. Et si vous m'en racontiez plus sur ces courants, peut-être que nous pourrions nous entendre. Je dois vous ramener à Eranthidis, mais j'ai réussit à vous offrir un sursi d'un an, je pourrais peut-être réussir à en obtenir un autre, mais je ne peux pas le faire sans explications.

La dernière fois qu'ils avaient suivi un oracle aveuglément, sans poser de questions, ils avaient perdu le tiers de la Noblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   18.05.17 19:37

Un monde idéal pour un oracle est un monde immobile. Statique. Toutes choses qui modifient le champ des possibilités les plonge dans un tourbillon d’où il est difficile de s’orienter.

Finn dévisagea Evadne avec suspicion.

- Et Stephan est d’accord avec ça?

Si elle avait eu de l’orgueil, elle se serait dérobée. Mais elle venait de dire qu’elle reconnaissait l’autorité du gouverneur et malgré son jeune âge, elle tenait habituellement sa parole. Il lui en coutait et ses émotions s’étalaient visiblement sur sa figure pâle.

- Vous devez me ramener à Eranthidis? Pourquoi? Qui vous a demandé ça? Vous suivez la volonté de qui? Finn chercha la réponse du côté d’Hugo et revint vers Evadne. Qu’est-ce qu’on me veut? C’est à cause de mon don? Vous voulez vous servir de moi comme oracle? Mais avec des explications? Les possibilités ne s’expliquent pas!

Du moment où elle avait commencé à avoir des visions, des pressentiments, à sentir les courants, Finn avait été terrassée par un terrible mal de tête conjugué à un abominable tournis. Elle avait eu une année pour apprendre à repousser ses visions et à se laisser bercer par les courants.

Si un oracle avait eu un jour la moindre prise sur l’avenir, les Lautrels seraient encore de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   18.05.17 20:58

Evadne Hugo

Mais dans quel monde avait évolué Finnegan ?

- Vous savez, Finegann, ici, ce n'est pas un endroit ou nous sommes supposés demeurer bien longtemps. Quelques mois, voir une année. C'est pour cette raison que ce ne sont jamais les mêmes personnes. C'était la geôle de votre père, c'est pour cette raison que j'y ai placé les Gouverneurs à long terme. Il n'en aura peut-être pas envie, mais il sera d'accord. Il le sait depuis qu'il ne restera pas. Il n'était pas non plus d'accord pour venir ici. Mais il est venu. Il ne sera peut-être pas d'accord pour partir d'ici, mais je me doute qu'il sera d'accord pour rentrer.

Hugo ne fut d'aucun secours. Lui, il connaissait les réponses.

- La volonté du Conseil. Ceux qui dirigent Eranthidis et Eranth tout entier. Un de chacune des Noblesse qui reste. Vous y avez votre place.

La Dame de Milford eut un regard triste.

- Croyez-vous que nous allons vous enfermer dans une pièce et vous ordonner de nous révéler l'avenir ? Ce n'est pas ça du tout. Chacun des membres du Conseil a son importance. Chacune des Noblesses a son rôle particulier à jouer dans le bon fonctionnement et l'avenir d'Eranthidis. Vos révélations vont aiguiller le Conseil à prendre les décisions et à agir pour la Pérennité d'Eranthidis.

Sepiida

- Et dans quelle direction préférez-vous que je sois à propos ?

Parce que tout le monde a ses propres intentions.


Dernière édition par Inimaginable le 19.05.17 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   19.05.17 19:00

- D’accord… Un jour… Une autre fois… J’ai 13ans!!

Fuir les responsabilités semblait un trait de caractère commun dans la famille…

D’une certaine manière un oracle est une personne qui sait. Elle ne comprend pas nécessairement, son analyse peut se fausser, mais elle sait. Cette connaissance de l’avenir demande du détachement afin de ne pas se laisser écraser par celle-ci. Parce que la connaissance est un fardeau.

- Et il y a Ilm… Mon oncle est déjà au service d’Eranthidis… Consultez-le! Demandez-lui de vous faire tout plein de petit Treiggel! Pourquoi avoir attendu que mon père meure?

***

Lynch sourit timidement mais le gouverneur lui dédia un regard noir. Il gagna la cantine, déserte à cette heure, et lynch passa aux cuisines pour trouver de quoi s'abreuver.

- Haize, j'élève depuis 13ans une enfant qui n'est pas la mienne et qui traverse actuellement l'âge ingrat, je gère une authentique Milford en mission depuis 1an, et votre mère vient de me pousser à la mer. Peut-être devriez-vous avoir un peu plus peur de moi et éviter de finasser.

Le gouverneur s'efforça d'enlever sa veste trempée, la plia sommairement et la laissa tomber en travers d'un banc bas. Un ratissa le miette d'une miche de pain noir qui séchait là depuis le matin et entreprit de les disposer sur la table.

- Le fort de l'Est se trouve sur la côte, au Nord-Est d'Eranthidis. Evadne voudra rentrer au lac miroir. Ingrid, elle, ne voudra pas. Finn, je crois, sera satisfaite d'indisposer les deux...

Le gouverneur prit le temps d'admirer sa représentation du continent.

- Il y a la steppe, les marécages...
- Et là? En bas? proposa Lynch en posant 3 chopes sur la table.
- C'est l'Outre-Terre... Il n'y a rien là bas. Ce sont des pays flottants et l'autorité d'Eranth ne s'y étend pas.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   19.05.17 21:07

Evadne Hugo

- Vous croyez que votre père a attendu d'avoir un âge prescrit ? Il n'y a pas d'âge minimum, jeune fille.

Déjà, le petit navire accostait sur la rive rocheuse au pied de la forteresse.

- Oh, nous espérons toujours que votre oncle se décide à perpétuer la lignée. Mais ça ne semble pas être le cas. Nous comptons sur vous également, mais ça, ça peut attendre, évidemment.

Même enroulée dans une couverture, Evadne de Milford conservait son aura de grandeur et de prestige.

- Je n'attendais pas sa mort. J'attendais vos dix ans à vrai dire. Mais lorsque le moment est venu, il y a eu une crise, la Reine est tombée malade, puis elle est décédée, il a fallut placer Ann plus rapidement que prévu. Des difficultés d'administration, ce qui vous a accordé un sursis si je puis dire.


Sepiida

Il ne sait pas exactement de quoi est capable Stephan. Mais ce qu'il en sait, Stephan n'est pas un mauvais bougre. Pourquoi en aurait-il peur ? La Sorcière et la Murène sont nettement plus effrayantes. Pour sa part, La Sorcière est sa mère et il lui accorde une crainte prudente. La Murène par contre, c'est une autre histoire. La Murène est effrayante. Et la Murène lui en veut.

- Justement, je suis terrifié, raison de plus pour vous demander la direction à prendre, non ? demande-t-il, l'air innocent, mais avec un sourire entendu. Et si Lynch obtient de Stephan un regard noir, Haize, lui, lui offre un clin d'oeil complice. Je ne crois pas qu'indisposer ma mère soit une bonne idée. Elle est facile à contrarier et rancunière... comme vous avez pu le remarquer. Il lui le cheminement de Stephan sur la carte et machinalement, il s'approche et l'examine attentivement. Non, c'est un Domaine de l'Eau. Mieux vaut ne pas y aller... je ne crois pas que ma mère ait la moindre idée où aller. Elle mettra le cap selon son humeur, dit-il, avant de froncer les sourcils et de pointer un détail sur la carte. Qui a dessiné cette carte ? La rose des vents est de travers par rapport au continent.


Dernière édition par Inimaginable le 20.05.17 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   20.05.17 20:01

Tous les hommes ont des qualités qui balancent leur défaut. Trouver des qualités à Ilm de Treiggel tenait de la gageure. Ilm était un cynique… Il n’appréciait rien ni personne. Finnegan le connaissait assez pour savoir ce qu’impliquait sa véritable fonction dans la politique d’Eranth et elle avait son opinion personnelle vis-à-vis le type de gibier qui l’intéressait. Finn était à la fois trop tendre et trop jeune pour accepter ce genre de chose.

- Vous venez de dire qu’il n’y a pas d’âge prescrit mais vous attendiez mes 10ans? Même à 10ans j’aurais refusé de vous suivre. Cracha-t-elle en sautant souplement sur la rive.

Finn regarda autour d’elle, cherchant sa mère… Sa déception de ne pas la trouver là se lisait aisément sur son visage. Pourquoi n’était-elle pas là? Si quelqu’un pouvait affronter Evadne et la ramener dans ses jupes, c’était bien Ingrid. Était-il possible que ce tyran (tient, ça lui allait bien ça, tyran!) ait eu raison et que sa mère lui ait abandonné le terrain.

Finn grommela quelque chose d’inintelligible. Juste la manière dont elle avait prononcé les mots ‘jeune fille’ lui donnait envie de mal se conduire. Oh et puis zut… Elle n’allait sûrement pas attendre là que cette vieille peau soit descendue du bateau. Elle avait à faire… Parler à Stephan. Avant Evadne. Puis trouver sa mère. Avant Evadne.

Sans un mot, de crainte qu’on cherche à la retenir, elle prit la direction de l’escalier, veillant à passer au large d’Hugo juste au cas où il lui prendrait l’envie à lui de bien se conduire. Un jour Hugo l’adorerait. Elle n’avait pas mentit… Sauf que ce n’était pas maintenant. Elle accéléra sensiblement en passant devant lui, comme un chat qui se dérobe.

***

Dehors on entendait la voix de Finn. Elle avait une voix claire qui portait. On l’entendait toute la journée au Fort de l’Est, mêlée aux chants des hirondelles et aux cris des oiseaux marins. Depuis 13ans… Elle appelait le gouverneur et Stephan l’ignorait superbement en scrutant la carte.

- Moui, les soldats ne sont pas tous des artistes de votre acabit… Je ne crois pas non plus qu’indisposer Ingrid soit une bonne idée. Mais Finn ne sais pas encore de quoi elle est capable, n’est-ce pas?

Le gouverneur fixait Haize par en dessous. Ça ne valait pas la peine de lui demander si lui, le savait. Haize était coulant comme le vent et il se dérobait tout le temps.

- Certaine personne ont peur des araignées. Moi j’ai peur de Dame Ingrid. Et aussi des araignées…

Finn fit irruption dans la cantine... Et parce que ce n’était pas très séant d’hurler le nom du gouverneur elle adapta aussitôt sa tactique :

- LYNCH! HAIZE! Elle se coula entre eux… Gouverneur…Vous êtes tout mouillé… fit-elle en grimaçant.
- Oui et tu sais pourquoi… Alors, pourquoi Evadne vous a-t-elle ménagé ce petit entretient ce matin?

Pendant que son attention était sur la table, Finn délesta son frère de sa choppe et en prit rapidement 3 longues gorgées, juste le temps d’avoir à répondre.

- Pour m’avertir que nous allions quitter le Fort pour Eranthidis.
- Hum…

Finn baissa les yeux sur la table.

- Oh! Bon! Parfait alors! Où allons-nous?
- C’est de famille on dirait! Ricana Lynch en lui enlevant la chope des mains pour la rendre à son frère.
- À Eranthidis?
- C’est impossible…
- Et pourquoi?
- Parce que la première fois que j’irai à Eranthidis, je serai grande… Et j’irai avec toi… fit-elle à l’adresse de Haize. Toi et… d’autre gens… Mais pas eux…
- Qui ça?
- Je ne les connais pas........
- Alors ça élimine au moins une destination… Haize n’aime pas les pays flottants, je propose donc la steppe…
- Pourquoi Ingrid vous a poussé à l’eau?
- Elle y a été contrainte, je l’avais contrariée… Finn?

Du menton, le gouverneur désigna l’oracle…
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   21.05.17 10:51

Evadne Hugo

- Non, il n'y a pas d'âge, mais votre père était le seul mieux placé pour vous apprendre à vivre avec ce don. Nous avions une entente. Dix ans, ça me semblait un âge adéquat.

Et elle aurait eu des scrupules à enlever sa fille à son père. C'était une coutume habituellement admise chez les de Milford, mais pas nécessairement au sein des autres Noblesses. Chacune avec ses propres us et coutumes.

Evadne regarder Finnegan s'éloigner et elle soupire. Elle avait une entente avec Delenda. Lui avait-il mentit ? Elle ne semblait rien savoir sur ses intentions, ni sur ses préoccupations, ou alors elle en faisait abstraction parce qu'elle était contrariée ? C'était fort possible, Ingrid réagissait de même.

- Hugo, faites passer les ordres que je vous ai donné. Faites arrêter Dame Ingrid. Moi,
je vais me changer et ensuite j'irai voir Stephan. nous nous y retrouverons.

- Bien Mère.
- Oh, hugo,retient-elle son fils, vous comprenez que si je vous dis d'arrêter Dame Ingrid, c'est si elle tente d'entrer dans le fort. Si elle en sort, bien sûr, assurez-vous de perdre sa trace.
- Et pourquoi ?
- Parce qu'il est hors de question de risquer votre vie. Vous et vos hommes, même les résidents du fort, ne sont pas de taille contre Dame Ingrid. Vous n'êtes pas encore prêt à l'affronter. Et moi à vous perdre, mon fils.

Hugo eut une hésitation.

- Bien mère.

Et la nouvelle de l'ordre d'arrestation de Dame Ingrid se répandit rapidement, tout comme le départ imminent vers Eranthidis.



Sepiida


Les yeux sur la carte, il répond, comme à son habitude, de manière très évasive.

- Personne ne sait vraiment de quoi ma mère est capable. Oui, avoir peur de Dame Ingrid est raisonnable. Très raisonnable. Les araignées ?

Il ricane.

L'entrée de Finnegan est bruyante et presque désespérée. Ce n'était qu'une balade avec la Dame de Milford. Rien n'est plus effrayant qu'une balade avec sa mère. Et Finnegan annonce qu'ils partent pour Eranthidis.

- Oh, oui ! J'ai toujours voulu revoir la cité !

Mais il semble le seul enthousiaste à cette idée… et personne ne l’écoute d’ailleurs. Il se renfrogne et peut-être encore plus lorsque Lynch lui redonne la chope presque vide. Il en examine le fond, déçu, jusqu’au moment ou Finn le désigne. Quoi ? Avec lui ? Quand elle sera grande ? Il plisse le nez. À quoi ça sert de prédire l’avenir si on doit suivre ce chemin ?

- Ah oui ? Grande comment ? Oh, merveilleux, on se fera de nouveaux amis, informe-t-il, sobrement.

Il vide le fond de sa chope d’un trait. Au moins il n’aura pas tout perdu. Cette conversation l’ennuie soudainement. Il soupire.

- J’ai pas dit que je n’aimais pas, j’ai dit que c’était le Domaine de l’Eau et qu’il valait mieux ne pas y aller. Ça n’a rien à voir avec aimer ou pas.

La steppe ? Il observe la carte. Il n’y a rien. La carte n’indiquait rien. Un espace vide.

- Y a quoi dans la steppe ? Il n’y a rien sur la carte. Ça doit être d’un ennuie mortel.

Contrarier. Il avait contrarié Ingrid ? Waw, tout un exploit. Haize ne se gêne pas pour couper la parole de Finnegan. Il semble contrarié également.

- Respirer à côté de ma mère suffit à la contrarier. Vous avez de la chance d’être en vie. C’était une sacré chute. Avec toutes ces roches pas si loin de la surface. En plus, elle ne s’est pas contenté de vous pousser, elle vous en a éjecté. Le courant est fort dans cette partie.

De toute évidence, il n’excuse pas sa mère et en plus, ça ressemble fort à un reproche.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   22.05.17 11:27

- Toutes les araignées ne sont pas inoffensives… Il en va de même pour les sorcières.

Finn n’a jamais fait de balade avec sa mère… Pas encore. C’était peut-être la raison pour laquelle elle était la seule personne au Fort de l’Est à ne pas en avoir peur. Stephan n’est pas le genre d’homme à prêcher qu’une personne est mauvaise. Il veille et laisse ce genre d’avertissement à Evadne.

- On vient de la perdre… Commenta cliniquement Lynch. Parfois, je me demande si c’est l’alcool qui déclenche ses visions…
- Ce n’est pas l’alcool…
- Pourtant chaque fois qu’elle a des visions…
- Les visions lui donnent mal à la tête et la nausée… Elle cherche à se soustraire aux symptômes… Certain dirait que c’est traiter le mal par le mal que de noyer le malaise dans l’alcool… Je crois plutôt qu’elle lui permet de se détendre. Quoi qu’il en soit, M. Haize, je désapprouve que vous donniez de l’alcool à votre petite sœur.

Lynch afficha un petit air satisfait qui disparut bien vite quand Stephan aborda le sujet de la capitale.

- Je partage un peu les réticences de Finn au sujet d’Eranthidis. Pas parce qu’elle croit qu’elle n’ira que dans un autre avenir. Au fait… s’adressa-t-il particulièrement à Haize, il faudra lui faire perdre cette mauvaise habitude. Elle est beaucoup trop passive. Si Finnegan entre à Eranthidis… Elle appartiendra aux Milfords… Corps et âmes… Leur endoctrinement est efficace. Elle nous séparerons et userons de leurs influences. Elles n’ont pas de scrupules quand il s’agit de la capitale.
- Et il y a Ann…
- J’ai déjà perdu une fille, je ne tomberai pas dans ce piège deux fois. Il y a des gens dans la steppe… Des nomades…
- Les Daees.
- Ce sont des historiens. Ils tiennent des archives… Ce serait peut-être intéressant de les rencontrer pour savoir ce qu’ils savent des oracles… Le futur rencontre le passé dans le présent.

Finn restait là. Pas complètement immobile, comme si elle ne faisait que fixer la carte en les ignorant parfaitement, concentrée sur autre chose….

- Pourquoi vaudrait-il mieux ne pas s’aventurer dans un domaine de l’eau?
- Pourquoi vaudrait-il mieux ne pas s’aventurer dans un domaine de l’eau?

Demandèrent le gouverneur et sa cousine dans un bel ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   22.05.17 16:56

Sepiida

- Ça revient à comparer une méduse à un requin. Ça n'a pas grand chose à voir.

Mais peu importe les araignées. Aucun d'entre eux n'avait une araignée comme mère. Il se demande ce qu'il aurait préféré. Il quitte la carte des yeux lorsque Lynch annonce que Finnegan est partie. Il la cherche tout d'abord physiquement avant de constater qu'elle n'est pas littéralement partie. Enfin, si, d'une certaine manière. Il l'observe attentivement, tout en gardant une oreille sur la conversation.

- Je ne lui ai rien donné, elle l'a prit toute seule, se défend-t-il. L'alcool n'amorce pas ses visions, Stephan a raison. Mais il a tort, ça ne la détend pas. C’est un peu comme prendre le courant dans une chaloupe versus aller y nager. Ça permet de garder la tête hors de l’eau.

Il n’a pas de visions, il n’a rien d’un oracle, mais les courants, ça il connaît. Et Finnegan lui avait décrit, lors de leur première rencontre, que ses prédictions étaient comme des courants. C’est pour cette raison qu’il a toujours une flasque sur lui. Mais ce ne sont pas les même genre de courants.

- Mm commente-t-il lorsque Stephan l’informe que sa petite soeur est trop passive.

Oh pour ça, il est bien d’accord. Il surveille sa soeur. Non, il veille sur sa soeur, presque aussi immobile qu’elle, jusqu’à ce qu’on lui pose une question en stéréo. Il quitte sa soeur des yeux et les pose sur chacun d’eux. Il semble perplexe quant à la question.

- Parce que vous ne savez pas respirer sous l’eau, affirme-t-il comme une évidence. J’ai trois questions. Est-ce que qu’appartenir corps et âme aux de Milford est pire que de suivre corps et âme ses visions d’un potentiel futur ? Qu’est-ce que pourront nous raconter les historiens Daee au sujet des oracles que nous ne pourrions savoir par Finnegan ? Et la plus importante des questions que vous devriez vous poser, Stephan c’est ; est-ce que vous croyez vraiment que je vais vous confier ma soeur, que vous considérez comme votre seconde fille, si vous avez renoncé à récupérer la première ?

Il détache son regard du cousin et de la cousine et revient sur Finnegan. Normalement, on arrive à voir la direction du courant. Si Finnegan arrive à suivre les courants, elle devrait voir la direction à prendre. Mais elle ne sait pas.

- Quand on veut se rendre là ou le courant doit nous mener, il faut le suivre, éviter les écueils, les tourbillons, les bancs de sable et ce qui veut nous dévorer. Tout semble vouloir l’envoyer à Eranthidis, et pourtant, elle n’ira pas tout de suite.

Ce n’était pas exactement la même chose, mais les courants sont les courants, non ? Haize, ou plutôt Sepiida, est le fils de la Murène, l’Océan, il s’y connait en courants. Et on ne peut pas ignorer, ni éviter les courants contraire. Il s’approche de son oreille et lui chuchote quelques mots qu’elle est la seule à entendre.

- Moi, c’est à Eranthidis que je serai en sécurité.

De quoi accentuer le courant à suivre, si elle veut le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   24.05.17 22:01

Lynch grimaça douloureusement.

- Qui vous dit que j’ai renoncé à récupérer ma fille? Tonna le gouverneur d’un ton agressif. Je ne suis le père que d’une seule enfant et ce n’est pas Finnegan.

Ses mains, sur la table, s’étaient muées en poing. L’intérêt que le gouverneur portait à Finn était réel, mais elle ne se substituerait jamais à la famille dont il avait été évincé.

- Je ne vous ai pas demandé de me confier votre sœur. Je le lui ai proposé à elle. Rétorqua sèchement le gouverneur. Parce que Delenda de Treiggel me l’a demandé.

Et ni son frère, ni sa mère, ni même la représentante d’Eranthidis, n’était concerné par cet arrangement ou ses termes… Seulement le gouverneur et son prisonnier. Normalement les gouverneurs en poste étaient fréquemment relevés au fort de l’Est. Ce n’était pas un poste prisé. La murène était surtout active dans les mers de l’ouest du continent. Et puis cette côte n’était pas facilement navigable. Stephan s’était arrangé pour rester en poste pendant plus de 10ans. Ou peut-être qu’on s’était trouvé heureux de l’oublier là-bas…

- Le don des Treiggels ne s’est vraiment manifesté qu’après la mort de son père, lâcha Lynch, désireuse d’emmener la conversation sur un autre sujet qu’Ann de Milford. N’est-ce pas finn?
- Noui… répondit évasivement l’adolescente. L’avenir est toujours incomplet. Toutes les visions sont des fragments d’espace-temps sans queue ni tête, auquel il manque des bouts. Et il y a les choix, des poignées d’émotions et de raisonnement flottant en liberté… Et qui si on les rassemble, ils se lient, et changent la nature des événements. Et si ils sont en nombre suffisant ils déforment l’univers autour d’eux. Je ne m’entête pas à suivre une vision!
- Finn? Tu t’es vue avec Haize à Eranthidis… Dans l’avenir, avec des gens que tu ne connais pas. Est-ce que tu peux positivement affirmer que tu n’y es pas allée avant? Que c’était la première fois?
- Aujourd’hui, oui… Fit-elle, penaude…

Lynch et Stephan échangèrent un regard.

- Alors je ne vois pas de raison de ne pas se plier aux désirs d’Evadne… Quelque chose nous fera changer de route en chemin…
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   04.06.17 17:30

Sepiida

- C’est vous qui l’avez dit. Vous avez dit que vous aviez perdu votre fille, réplique-t-il avec une pointe menaçante. Il est immobile depuis si longtemps, jusqu’à le rendre dingue.
On a perdu quelque chose que lorsqu’on a renoncé à le récupérer. Sepiida n’avait jamais renoncé à quoique ce soit. Il n’avait jamais rien perdu. Bien alors, dit-il, aussi tendu que le Gouverneur, bien prêt à faire pire que Dame Ingrid. Il est immobile depuis si longtemps… mais il le faut.. c’est nécessaire, tente-t-il se se raisonner.  

Lynch a la bonne idée de reporter leur attention sur Finnegan et Haize semble se détendre, mais il semble toujours sur le point d’exploser. Ce que raconte Finnegan ne le calme pas, même s’il fait de gros efforts pour se calmer lui-même. Quelque chose en lui s’agite, de la contrariété, quelque chose qui lui hurle que tout ça le met en danger. Il a pourtant l’habitude de se mettre en danger. Sa vie en elle-même est poussée par le danger, le risque et l’excitation de la menace. Pourquoi est-ce différent maintenant ? C’est quelque chose au fond de lui, quelque chose qui lui est presque étranger. Peut-être parce qu’il est cette fois contre tout le monde, contre tout ce qu’il connaît et sans doute parce qu’il a peur. Mais la peur ne l’a jamais paralysé. Jamais.

Tant pis, ils n'iront pas à Eranthidis. Il inspire lentement et cherche toujours à se calmer. Il n’y arrive pas vraiment. Il se raisonne pourtant. Il se contrôle, mais il ne se calme pas.

Hugo

Hors du bureau, s’élève une agitation fébrile. Ça s’organise, des ordres sont donnés et ils ne sont pas passés par le Gouverneur. Non, ils passent par Hugo, au nom de la Dame de Milford, au nom d’Eranthidis.

Sérieux et efficace, Hugo lance ses ordres et ses stratégies sans hésiter, sachant exactement quoi faire. Il n’est pas au fort depuis longtemps, mais il connaît les lieux. Il modifie la disposition des corps de gardes, les répartit autrement.

- Je veux être le premier informé du moindre signe de la présence de Dame Ingrid entre les murs de la forteresse. En aucun cas il ne fait intervenir avant que j’en ai donné l’ordre. Dame Ingrid est dangereuse et si elle n’a pas hésité à mettre la vie du Gouverneur en danger, elle hésitera encore moins pour l’un d’entre vous. Elle n’a aucune pitié et elle est réputée impitoyable.

Evadne

- Ne laissez pas Dame Ingrid disparaître encore une fois, Evadne. Elle ne doit pas nous causer plus de problèmes qu’elle nous en a déjà causé, reproche le reflet d’Evadne dans le miroir.
- Je ne suis pas armée pour l’éliminer, réplique Evadne en enfilant une chemise longue sèche. Je n’ai pas les ressources pour m'attaquer à elle. On m’a envoyée ici pour ramener l’Oracle à Eranthidis, pas pour mener la guerre à Dame Ingrid et…
- Dois-je noter que l’Oracle n’est pas encore à Eranthidis ?
- Je ne savais pas que j’avais un délais pour accomplir cette tâche.
- Je ne pensais pas devoir vous en imposer un, mais vous abusez de notre nonfiance, Evadne.
- Ne me parlez pas sur ce ton, Kyrene, menace Evadne à son propre reflet. Je ne pouvais pas déraciner une jeune fille de tout ce qu’elle a connu au lendemain de la mort de son père. Finegan de Treiggel n’est pas une de Milford, nous ne devons pas trop la brusquer. Juste assez.
- De ce que vous m’avez raconté, votre manière de faire ne semble pas avoir le résultat escompté.
- Vous avez raison, mais ça ne signifie pas que ce soit un échec. Ses visions ne la placent pas à Eranthidis avant quelques années, je ne peux pas lui affirmer que nous avons besoin de ses visions tout en ignorant celles qu’elle a. Mais je dois avouer que pour le moment, elle semble jouer de ses visions à son avantage et selon bon lui semble.
- Retirez du fort tout ceux qui lui sont cher. Quand elle sera toute seule, elle sera peut-être plus prompte à retrouver la civilisation.
- Ça ne fonctionne pas comme ça. Kyrene, mais je comptais faire quelque chose dans ces eaux là. Je vais démettre le Gouverneur de ses fonctions. Si vous voulez bien donner les ordres pour devancer la rotation du Fort de l’Est, pour accélérer les choses.
- Oui, et je vais trouver un autre endroit pour le Gouverneur et…
- Non, Kyrene, je ne vous le permet pas. Stephan Fenwick vient de passer dix ans à jouer le gardien d’une prison, je crois qu’il mérite de se reposer dans la sérénité et le luxe d’Eranthidis. Il doit rentrer chez lui, lui aussi, Kyrene. Le trouble du reflet d’Evadne, exprime clairement celui de sa soeur des centaines de kilomètres de là. Face à Kyrene, son reflet doit exprimer une certaine satisfaction de la voir secouée. Nous quittons le fort demain. Je vous recontacterai en chemin, tranche Evadne en recouvrant le miroir.

Elle reste quelques secondes la main posée sur l’étoffe, à réfléchir. Elle doit s’organiser pour garder la main sur Finnegan. Parce que les ambitions d’Evadne au sujet de Finnegan ne sont pas les mêmes que sa soeur. Elle devrait jouer finement. Elle soupire. Bon, les détails techniques sont réglés. Il ne reste qu’à informer tous ces gens des dispositions à prendre pour le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 622 - Fort de l'est, leçon de navigation   

Revenir en haut Aller en bas
 
622 - Fort de l'est, leçon de navigation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nez qui coule fort
» Un chateau fort pour votre souris ;)
» problème de filtre trop fort
» Ronronner fort ?/RÉGLÉ
» SNOOP x husky au caractère fort, Asso Eden Valley26 ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMUAM :: Les continents et les îles :: Eranth-
Sauter vers: