Les Océans
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 615 -A -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: 615 -A -    21.05.17 13:27

Xoramen

Jamais au calme, ou presque, et en même temps, elle s’ennuyait ferme. Tout ce à quoi ils passaient leur temps libres, c’était à se taper dessus avec des bâtons. Elle refusait encore catégoriquement d’y prendre part, malgré les tentatives répétés de Morgane à la faire participer. Pour le reste des tâches quotidiennes, par contre, elle s’y astreignait de bonne grâce et sans se plaindre. Elle ne cherchait pas à s’y soustraire et elle apprenait les choses comme ils le faisaient à la Montagne Noire. À la manière de la Montagne Noire. Tout, sauf les entraînements.

- Je peux t’aider ? demande-t-elle soudainement présente alors qu’elle ne semblait pas y être quelques minutes plus tôt.

Parce que sa tâche actuelle était pour elle, non ? Il rend le bassin étanche, pour y remettre de l’eau, pour elle, n’est-ce pas ? C’est ce qu’il avait dit. Mais même s’il le faisait pour Ténèbres ou même s’il avait changé d’idée, elle avait envie de l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    21.05.17 15:13

La vie dans le cercle de Haute-Pierre est ingrate et aride. La montagne noire y fait figure de refuge pour ceux qui sont capables de l’apprécier. Un refuge artificiel, né du travail acharné des Redinem. Il y a toujours quelque chose à faire à la montagne noire. Ceux qui y vivent n’y voit pas des corvées mais plutôt une implication, une participation à un tout auquel ils appartiennent.

Fabre n’était pas né Redinem. Yslaire lui avait donné son nom et il n’en avait jamais eu d’autres. Fabre Redinem de la Montagne Noire.

Aménager le bassin de Ténèbre n’était pas une urgence… La caravane et son occupant ne reviendrait qu’à la saison prochaine. Tout serait à recommencer… Et puis Xoramen n’avait pas relevé son offre. Mais il plaisait à Fabre de l’aménager… Un peu comme un oiseau fait son nid avant même d’avoir pondu ses œufs.

Le jeune homme travaillait avec application, cette même application qu’il mettait en toute chose. Il sifflait un air sans queue ni tête afin que Lichen sache qu’il était juste là, lorsque la belle sorcière fit son apparition. Surpris, il se redressa vivement et essaya de rectifier sa mise, lissant sa chemise de ses mains pleine de boue, un sourire coupable sur la figure.

- Oh oui! Oui! Je veux dire, oui, tu peux m’aider… Je…

Fabre s’interrompit en regardant autour de lui. C’était équivoque.

- J’étais en train d’appliquer de l’argile… Pour étanchéifier le bassin…

Il avait les mains toute fripée et ses pieds devaient être dans un bien pire état. Parce que fabre marchait dans la boue et l’argile, pied nu, ses pantalons roulés sur ses mollets.

- Je sais que tu ne m’as pas répondu par l’affirmative, mais je me suis dit que si tu changeais d’idée, le bassin serait prêt. C’est assez long à préparer, il faut plusieurs couches successives bien sèches…

Fabre rougit… Xoramen venait d’un marais, elle pourrait certainement lui en montrer en matière de construction de boue et d’argile… Misère… Il se secoua….

- Tu vois le tonneau là? Juste derrière toi? L’argile est là… Je la transvide dans ce panier… expliqua-t-il en lui tendant un amas de paille tissée qui avait pu être un panier…
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    21.05.17 18:06

Elle eut un sourire ravi lorsqu'il lui répondit par l'affirmative. Comme si elle avait craint le contraire. Elle eut un frémissement de contentement.

- Oui.

Elle se départit rapidement de sa jupe ornée, parce que ce n'était pas la peine de la salir, contrairement à sa chemise et son jupon. Elle reste un moment sur le rebord du bassin, à écouter ses explications et elle hoche la tête. Oui, c'est assez long, en effet. Les sorcières des marais ont un truc. Elle puisent l'eau de l'argile, ce qui la sèche plus rapidement. Mais à la Montagne Noire, on fait à la manière de la Montagne Noire.

- D'accord.

Elle prend le panier et va le remplir à pleine mains d'argile. Un peu trop peut-être, parce qu'elle peine un peu à le porter jusqu'au rebord.

- Et ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    21.05.17 21:35

- Eh bien… d’abord, je bouche les trous et j’égalise la surface…

Le paradoxe de Fabre c’est que sa timidité maladive s’envolait dès que son esprit se tournait vers l’un de ses sujets d’intérêts.

- Il faut des petites couches minces… expliqua-t-il en lui tendant les bras pour la faire descendre dans l’excavation. Mince pour qu’elles sèchent complètement de part en part, sans crevasser…

Et la sorcière devenait un sujet très intéressant

- Et puis les couches successives bouchent les trous des crevasses…

Puisant l’argile dans le panier, il lui en mit une motte dans la main et lui indiqua la surface.

- Je suis rendu là… Il faut pousser dans les crevasses l'argile, du bout des doigts…

Minutieux, concentré... Exécutant une tâche qui, si elle n'était pas nécessaire, ferait plaisir à quelqu'un. À elle.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    22.05.17 14:11

Xoramen

D'abord, ça ressemble beaucoup à ce qui se fait dans les marais. Le principe et la matière sont les mêmes. Elle aurait aisément pu descendre toute seule dans le bassin sec. Mais il avait tendu les bras. Ignorer les gentillesses de Robin, ou des autres frères Redinem, c'était pourtant ce qu'elle faisait habituellement. D'ailleurs, elle ignorait bien celles de Fabre habituellement. En public. Ici, ils n'étaient que tous les deux. Et Lichen. Et c'est elle qui était venu lui offrir son aide, il ne méritait pas qu'elle l'ignore. Pas maintenant. Elle prend appuie sur la main tendue, juste pour y garder l'équilibre.

- De quelle épaisseur ? demande-t-elle en l'observant commencer et elle suit ses instructions.

Elle s'y applique avec la minutie qu'elle met dans toutes choses... si tant soit peu elle est de bonne foi. Elle est silencieuse, goûtant le calme, la tranquillité et la sérénité de l'endroit. De longues minutes de silence plus tard, elle brise le silence avec une constatation.

- L'argile ne sèche jamais vraiment, chez moi. C'est pour empêcher l'eau d'entrer. Ici, c'est pour l'empêcher de sortir...

Elle n'est ici que depuis quelques semaines... elle est ici pour presque cinq ans encore...
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    22.05.17 19:57

- De petites couches minces bien sèches, mais très épaisses. Quand je remplirai le bassin ensuite, l’eau s’infiltrera dans l’épaisseur superficielle mais elle ne passera pas au travers. Pas tout de suite. Évidement avec le temps et les mouvements des Kelpies, l’argile retourne en suspension et l’eau se trouble… La vase se dépose tranquillement… Mais le niveau d’eau du bassin reste stable très longtemps, tu verras…

Parce que c’est pour elle qu’il travaille.

Il se tient à ses côtés dans une fosse étroite et profonde, dont les parois sont inégales, couverte de vase, transvidée d’un panier défoncé, et il fait très attention à ne pas la toucher, l’effleurer, pour ne pas la salir. Avec révérence.

- Les argiles des marais ne sont probablement pas les mêmes que celles du cercle de haute-pierre… Les vôtres doivent être organique. Ici il n’y a rien d’organique, c’est seulement de la farine de roche broyée par les glaciers. Je suppose que les vôtres doivent être d’avantage imperméable. Celles-ci tiennent ensemble grâce aux ions…

Comment un homme aussi passionné peut-il se montrer aussi intraverti et secret?

- Quand j’imagine le marais, j’imagine que c’est luxuriant… fit-il dans une confidence.

Généralement on l’imaginait surtout spongieux, humide et froid, foisonnant d’insectes piqueurs. C’était le cas, mais Fabre, lui, qui essayait de s’y projeter, s’y prenait d’un tout autre point de vue.

- Plein d’odeurs très riches, et du bruit, beaucoup de bruit… Ce doit être un endroit toujours en mouvement… Excuse-moi… fit-il en se tournant vers elle, tout penaud. Parce que c’est de ses sentiments à elle qu’il se montre proche. Tout est très différent ici et je ne veux pas mettre en relief l’étrangeté de ta situation.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    26.05.17 23:27

Xoramen

- D'autant plus que je risque de faire moins de dégâts qu'un kelpie, annonce-t-elle avec un sourire dans la voix, sans rien de moqueur, rien d'ironique, rien de sarcastique. Une simple constatation amusée.

- Elle n’a pas la même odeur, dit-elle en approchant une motte d’argile de son nez et en inspirant, ni la même texture, ajoute-t-elle avant de l’étaler sur la paroi.

Un instant de silence, elle se remet au travail, puis c’est lui qui brise le silence. Luxuriant ? Oui, certainement.

- C’est vert. Oui, c’est luxuriant. Des arbres, des feuilles, de la mousse et de l’eau. Il y a toujours du bruit ici aussi. Le vent. On entend toujours le vent. Lorsqu’il n’y a pas de bruit dans le marais, c’est parce qu’il y a du danger. On entend les oiseaux, les grillons, les grenouilles, le clapotis de l’eau. C’est qu’il n’y a pas ici… le clapotis de l’eau…

Il s’excuse ? Elle tourne vers lui un regard contrarié. Oui, il fait exprès ou quoi de lui rappeler qu’elle n’est pas chez elle ?

- Trop tard, c’est fait, tranche-t-elle, sèchement. Mais ce n’est pas sa faute à lui. Mais ne t’en fais pas, je le fais moi-même constamment, alors je ne vais pas te transformer en quelque chose de pas naturel juste pour ça.

Comme ils tentent de le faire chez elle. Comment peuvent-ils croire qu’une sorcière des marais puissent se transformer en… en quoi au juste… elle ne sait pas trop, mais c’est en lien avec la Montagne Noire. Sa colère s’évapore comme l’humidité dans l’air de la Montagne Noire.

- Désolée… c’est moi qui vient envahir ton espace privé et en plus je suis désagréable, dit-elle en appliquant soigneusement une couche de plus d’argile.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    04.06.17 20:48

- Le vent est toujours présent dans le Cercle de Haute-Pierre. Il hurle, il siffle ou il murmure… Les patrouilleurs disent que parfois on entend des voix dans le vent… Je ne devrais pas te parler de ça. Je crois que c’est ce qui est arrivé à Merle… Arch dit que l’appel du vent est un appel à la destruction…

Arch savait des choses. Apparament Fabre était en mesure de le faire parler.

- Tu le peux vraiment? Il eut un geste vague de la main. Transformer les gens en quelque chose de pas naturel? Enfin, promet moi seulement de ne pas t’exercer sur Robin… D’abord pour garder le suspense… Ensuite parce qu’il nous en rabâcherait les oreilles pour le reste de nos vies…

La remarque se voulait geignarde, mais Fabre affiche un grand sourire.

- Je t’ai souhaité la bienvenue lorsque tu es venue la première fois. Lichen et moi sommes heureux que tu nous tiennes compagnies. Il désigna le bassin. C’est pour ça que je prépare le bassin pour toi… Pour que tu sois à l’aise…

Après s’être essuyé les mains sur sa chemise, il mit ses mains en coupe pour lui faire la courte échelle. Il s’extirpa agilement à sa suite et alla examiner la barrique d’entreposage de l’Argile.

- Mais pourquoi t’es désagréable au fait?
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    08.06.17 21:26

Xoramen

- Pourquoi ne pas m’en parler ? Il y a aussi du vent dans les marécage… mais il ne prend pas toute la place.. il faut écouter pour l’entendre… mais c’est vrai que c’est toujours un mauvais présage lorsqu’on l’entend Elle fronce les sourcils, perplexe. Tu crois que c’est l’appel du vent qui rend Merle si violent ?

Oh oui, Xoramen peut faire bien des choses. Elle se contente d’hocher la tête, hésitante à répondre franchement. Quelque chose chez Fabre la fait hésiter à mentir, mais elle s’y efforce, pourtant.

- C’est surtout une menace, mais je ne peux pas te le promettre. On ne sait jamais, se contente-t-elle de répondre. Mais ça ne lui plairait pas, à Robin. Il est curieux et provocateur, mais il n’apprécierait pas. C’est douloureux, affirme-t-elle avec assurance.

Elle regarde le bassin vide dans lequel ils sont. Pour leur tenir compagnie? Elle ne croit pas être particulièrement de bonne compagnie. Pour qu’elle soit à l’aise ?

- Merci…

Elle regarde Fabre et esquisse un sourire, mais elle doute d’être un jour à l’aise à la Montagne Noire. Le panier d’argile vide, elle sort pour aller en chercher d’autre, mais Fabre sort à son tour.

La question la prend par surprise. Pourquoi elle est désagréable ? Parce qu’elle ne veut pas être ici. Parce que tout ce qu’elle veut c’est retourner dans le marécage mais que non, elle doit rester ici cinq ans. Elle est désagréable parce que si elle est vraiment très désagréable, ils seront aussi désagréable avec elle et elle pourra détester cet endroit sans remords. Mais ce n’est pas ce qu’elle répond à Fabre.

- L’appel du vent, je suppose… Elle observe un instant la réserve d’argile vide. Il n’y en a plus.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    11.06.17 6:40

- Non, Merle est violent parce qu’il est violent. C’est sa nature. Mais la nature profonde d'une personne n'est pas tout. Morgane, Merle et Arch sont tous les trois violent. Même Arch. C’est sans doute celui qui l’est le plus. Mais tu vois bien la différence, n’est-ce pas? Je crois que c’est l’appel du vent qui empêche Merle de contrôler sa violence. Merle se reproche quelque chose dont il ne garde aucun souvenir et dont il ne veut pas se rappeler. Je crois qu’il a fait quelque chose de terrible là-bas. Je crois qu’il a entendu l’appel du vent. Et toute sa troupe a été décimée. Je crois que ce qu’il a oublié le détruirait. Et je crois qu’il le sait lui aussi. C’est un Redinem. Les Redinem savent toujours où se trouve la vérité.

Mais Fabre ne disposait pas de leur don.

- Le Cercle de Haute-Pierre n’est pas un jardin de montagne. Nous y vivons derrière nos murs. Nous ne nous abritons pas seulement des intempérie. Il y a du pouvoir là-haut et toute sorte de chose en sont affectée.  Je ne veux pas que tu t’alarme.

Fabre déplaça le tonneau avec d'autres, dans un coin, et vérifia en cognant légèrement dessus s'il n'en avait pas oublié un. Minutieux jusque dans les détails.

- tu mens… rétorqua-t-il platement. Ce n’étais pas une accusation, c’était une constatation. Mais la question était d’une pertinente douloureuse. Je veux dire, à quoi ça te sert d’être désagréable avec des gens qui ne sont pas responsable de ta situation et qui ne peuvent en rien l’influencer? Un soldat, tous les Redinem sont éduqués en stratège. Elle se trompe de cible. Tu comptes être désagréable combien de temps encore? Parce que si tu as bientôt fini, il va falloir aller refaire l’inventaire d’argile… D’habitude j’y allais avec Merle... Tu pourrais m’accompagner?
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    11.06.17 12:27

Xoramen

- Peut-être que Merle ne sait pas comment il a fait, mais il sait ce qu’il a fait. Il sait où se trouve la vérité, non ? Et comme sa troupe a été décimée, soit il a fait quelque chose de terrible, soit il n’a rien fait. Ce qui ne signifie pas que de n’avoir rien fait est acceptable. Elle hoche la tête. Oui, je suppose que le vent y est pour quelque chose. Autrement, ce serait moins facile à accepter.

Elle ne croyait pas le vent responsable. Mais Merle doit nécessairement savoir où se trouve la vérité. S’il ne la trouve pas, c’est qu’il ne veut pas le savoir. Et si c’était ce qui le détruit ? Elle reste pensive un moment, puis hausse les épaules. Elle sourit à Fabre. Il ne veut pas l’alarmer avec ce qui pourrait se trouver au sommet de la Montagne Noire ?

- Je n’ai pas peur, Fabre. As-tu oublié pourquoi je suis contrainte de rester ici ?

Elle est une tête de la Chimère. Des voleuses de magie. C’est ce dont les Daee les accusent, n’est-ce pas ? C’est vrai. Et alors ? Oui, elle ment. Et ça lui est égal qu’il s’en rende compte ou pas. Elle n’a pas besoin de rendre le vent responsable de ses désagréments.

- J’ai déjà dit que j’étais désolée d’être désagréable avec toi, réplique-t-elle sèchement. Rien ne peut influencer ma situation. Je suis un otage de la Montagne Noire pour les cinq prochaines années, crache-t-elle avec beaucoup de rancoeur en croisant les bras, le menton haut.

Elle en veut au monde entier. Elle veut rentrer chez elle. Et elle ne peut pas. Et elle le sait très bien. Et ça la contrarie. Et elle sait que ce n’est pas la faute du monde entier. Et encore moins celle de Fabre. Si elle ne décroise pas les bras, elle baisse la tête.

- Bien sûr que je peux t’accompagner… je t’ai offert mon aide… Parce qu’il le faisait pour elle, non ? C’est la moindre des choses, non ? À défaut d’être agréable, je peux tout de même me rendre utile, murmure-t-elle, si bas qu’il est difficile de savoir si elle parle à Fabre ou à elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    11.06.17 12:56

- Ce sont tes aïeules qui t'ont mise dans cette situation. Celles auprès de qui tu veux retourner...

Il aurait manifestement des choses à dire à ce sujet. Au sujet de la manière dont Xoramen a été traitée et des aïeules en questions. Il aurait des choses à dire assez cinglante sur les désirs de la jeune fille. Il aurait bien envie de lui dire que ce sont les victimes qui retournent auprès de ceux qui les traite mal. Mai Fabre est un jeune homme pondéré. Calme comme de l'eau qui dors.

- Pour m'aider, je peux demander à Robin... Ce que je veux, c'est que toi tu viennes m'aider. Pour profiter de ta compagnie. Sauf que je n'ai pas envie non plus de passer du temps avec une personne désagréable... Toi, ça te ferait envie?

Il s'attend tout de même à quelques garanties...
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    11.06.17 15:18

Xoramen

Non, c'était les Daee qui l'avaient mise dans cette situation. C'étaient eux qui se plaignaient des agissement des chimériennes. C'étaient eux qui avaient provoqués cette situation. Yslaire avait imposé les otages. Y'auraient-il eu une autre solution ? C'était sans doute la solution la plus pacifique. Ce qui ne signifiait pas que Xoramen devait l'accepter avec le sourire.

- Elles avaient quoi comme autre solution ? C'est Yslaire qui a énoncé le règlement de la mésentente entre nous et les Daee. Je suis une chimérienne, comme elles, explique-t-elle calmement.

Elle n'est pas comme elles, mais elle ne le savait pas encore. Jali et Zorehira n'étaient pas aussi affectées par les lieux que Xoramen pouvait l'être. Et elles ne le savaient pas. Xoramen n'est pas non plus désagréable de nature. Contrariée, sans doute. Malheureuse, certainement. Et elle ne savait pas comment elle devait gérer cette impression que la Montagne Noire allait finir par la tuer. Elle se sentait faiblir, elle ressentait cette douleur sourde dans tout son corps. Et elle ne savait pas du tout ce que c'était.

- Je suppose que non, dit-elle sombrement. Elle fixe le sol, silencieuse un moment. Elle décroise les bras et se torture les doigts, avant de relever la tête vers Fabre et de lui révéler ses interrogations et ses potentielles intentions. Qu’est-ce que tu crois qu’il se passerait si je décidais de quitter la Montagne Noire et de retourner chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    12.06.17 18:04

- Yslaire est un juge. Tous les Redinems sont des juges. Si elles sont venues, c’est qu’elles acceptaient d’être jugées… Elles avaient le choix. On a toujours le choix. Peut-être que c’était leur choix de venir ici pour t’y abandonner. C’est ce que Arch croit.

Si elle est vraiment une chimérienne comme elles, pourquoi se sont-elles séparées d’elle? Pourquoi ne l’ont-elles pas consultée? Xoramen ne veut pas voir… C’est une chose de connaitre la vérité et d’être en mesure de l’admettre… Fabre se radoucit pour s’animer soudainement.

- Tu ne peux pas partir! S’exclama Fabre d’une voix vibrante. Et parce qu’il voulait être bien certain d’être parfaitement compris, il se tourna vers elle et la saisi par les épaules pour capter son regard. Je ne veux pas que tu partes…

Ce n’était pas un ordre, ni l’affirmation d’une volonté. C’était la supplique vibrante d’un adolescent aux abois.

- S’il te plait… ajouta-t-il, sans même s’en rendre compte…

Tout lui importait toujours. Tout l’affectait toujours de plein fouet. Il était d’une franchise et d’une honnêteté difficilement concevable. Il se livrait entièrement. Fabre était de ces gens dont on pouvait complétement abuser.

- J’ai besoin de toi, moi…

Parce que Fabre était pupille lui aussi. Parce que celui qui avait été le plus près de lui avait changé. Parce que Robin l’envahissait tellement qu’il se réfugiait dans la Kelperie pour avoir un peu de calme. Parce qu’il désespérait tellement de l’attirer à lui qu’il lui préparait un bassin… Pour qu’elle soit confortable… Comme un oiseau fait son nid. Fabre avait besoin de temps pour l’apprivoiser et se laisser apprivoiser.

Et même désemparé, Fabre pensait aussi aux autres.

- Yslaire te chercherait. Avant tout parce qu’il se soucie de toi et de ta sécurité. Il te chercherait aussi parce qu’il est responsable de toi. Mais il n’est responsable que de toi, pas des engagements des Chimériennes. Si tu les retrouves et qu’elles ne te renvoient pas, alors l’accord conclu devant Ilm de Treiggel ne tiendra pas. Au-delà de ce problème, Georges Daee voudra récupérer sa cadette… Muelle ne pourra supporter de rentrer dans le rang après un pareil désaveu. Le conflit qui vous opposait alors aux Daee s’étendra aux Redinems…

Et le problème n’était clairement pas un conflit ouvert avec une ou l’autre des familles du nord d’Eranth… Non le problème était le Cercle de Haute-Pierre. Des patrouilles n’étaient pas rentrées. Le pire n’était pas celle qui n’était pas rentrée. Merle était revenu.

- Je t’aiderai si tu désires vraiment partir…fit-il, la mort dans l'âme. Je peux prétexter une sortie pour l’argile et te donner de l’avance…

Fabre était le fils d’un homme lige. Pupille d’Yslaire Redinem, on aurait pu croire qu’il s’arrimerait également aux seigneurs de la montagne noire. Fabre serait un homme lige, c’était tissé dans son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    12.06.17 21:04

Xoramen

- Arch a tort ! Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien savoir des intentions des chimériennes ce gamin ? Elles ne m’ont pas abandonnées ! On a peut-être toujours le choix, mais parfois le choix n’en est pas vraiment un ! Nous ne pouvions pas refuser une convocation du roi ! Une apparence de paix. Jali ne connaissait pas les intentions de George Daee de nous échanger !

Xoramen savait que l’idée avait d’abord plut à Jali parce qu’elle aurait pu détruire George Daee de l’intérieur. Xoramen en avait les moyens. Un plan risqué, tout de même. Yslaire avait proposé une autre alternative.  Plus prudente. Jali ne pouvait pas refuser cette offre sous prétexte que c’était mieux de confier Xoramen à George. Trop louche. Jali était sinueuse. Xoramen voulait rentrer chez elle, le marécage lui manquait, mais elle avait reçu des consignes. Mais elle défendait tout de même Jali et Zoreh. Arch avait tort. Elles ne l’avaient pas abandonnée.

La soudaine effusion de Fabre au sujet de son possible départ la prend par surprise. Quoi ? Il vient de dire qu’elle est désagréable, non ? Et malgré ça, il voulait qu’elle reste ? Sa tactique ne fonctionnait donc pas… du moins pas sur Fabre. Elle se fige un moment lorsqu’il l’empoigne par les épaules, ne le connaissant pas encore assez bien pour n’éprouver aucune crainte. Un réflexe, sans doute. Les chimériennes ne sont pas du genre affectueux. Et le reste des gens évite les chimériennes et évitent surtout de les toucher. Mais c’est Fabre… elle se fige, mais elle ne fait aucun geste pour s’y soustraire. Pas encore.

- Tu n’as pas besoin de moi, affirme-t-elle comme une évidence. Ça l’est, évident, non ? Mais c’est gentil…

C’est bien ce qu’elle se disait. Si elle retourne chez elle maintenant, ça brisera l’apparence de paix mise en place. Elle n’avait pas été concertée, parce qu’elle aurait refusé au premier abord. Parce qu’elle n’avait jamais été séparée de Jali avant. Zoreh partait parfois durant des lunes. Mais c’était la première fois que Xoramen était séparée de ses aïeules. Et ça l’effrayait. Ça la terrifiait.

- C’était une hypothèse… j’ai dit et si… je ne peux pas partir… tu as énoncé toi-même pourquoi je ne peux pas rentrer chez moi… je dois protéger la Chimère… briser l’accord ne serait pas les protéger... au contraire, ça les mettrait en danger… tous… et je ne vais pas te demander de trahir les tiens pour moi. Elle le fera bien toute seule, à la fin. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    13.06.17 20:24

- Trahir les miens? Tu peux me le demander… Je ne le ferai pas.

Quelle idée étrange.

- Quel genre d’engagement crois-tu que j’ai envers les miens? Je suis un frère, je suis un ami, je suis un fils, je suis un membre de la vieille garde d’honneur.

Perplexe : Son amour, son amitié, sa fraternité et son honneur. Cœur et âme. All the way…

- Et puis qu’est-ce que tu crois que tu es ici? Une captive? J’ai compris que tu devais apprendre. Apprendre de Muelle et de nous. Tu crois que je fais quoi là? Que je t’aménage une cage dorée et confortable? Tu nous prends pour quoi? Des geôliers?

Il était profondément blessé. En fait il était horrifié.

- Le Cercle de Haute Pierre n’est pas politiquement engagé. Le pouvoir? Les chimériennes sont des voleuses de magie mais elles ne sont jamais venues chasser sur ces terres. Elle reste en bas, dans les marais L’histoire? Les Daees savent ce qui se passe ici et ça n’a pourtant jamais fait partie des chroniques. Pourquoi crois-tu que l’aîné le plus puissant des Daees soit le résident de la montagne noire? Sais-tu seulement ce que font les seigneurs de la montagne noire? Tu crois qu’ils se plaisent ici? Tu crois qu’Yslaire s’amuse a former des guerriers? Qu’il n’est pas inquiet d’envoyer ses fils en patrouille? Tu as vu ce qui est arrivé à Merle? Tu crois que nous sommes ici pour quoi? Ce n’est pas un bagne. C’est une tête de pont. Il n’y a pas de forteresse parce qu’aucun mur ne peut nous protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    13.06.17 22:07

Xoramen

- Mais je ne te le demande pas, dit-elle, doucement, parce qu'elle sent qu'elle a touché quelque chose de sensible.

Et ? Quel genre d'engagement croit-il qu'elle a envers Jali et Zoreh ? À peu près la même chose. Mais elles ne sont que trois... et très exclusives. Elle hoche la tête. Oui, des geôliers, en quelques sortes.

- Je ne suis peut-être pas enfermée dans une cage, mais je ne peux pas rentrer chez moi. Pas sans conséquences qui ne plairont à personne. Même sans barreaux, ça reste une cage parce que je ne peux pas partir. Oh, si, on a toujours le choix. Aucun des choix ne me plaît. Je suis restreinte. Je suis captive...

Xoramen a un tressaillement de frustration. Voleuses de magie ? Lui aussi il croit à ce que les Daee répandent comme ragot ?

- Toi aussi tu crois ce que racontent les Daee à notre sujet ? Que nous sommes de viles voleuses de magie ? Elle serre les poings. Vous y croyez tous, n’est-ce pas ? demande-t-elle.

Bien sûr qu’ils y croient. Et cette possibilité la heurtait bien plus durement qu’elle ne l’aurait cru. Elles sont de méchantes sorcières, non ? Elle fixe Fabre sans ciller, le mettant au défie de répondre. Elle pourrait lui montrer à quel point elles sont de méchantes sorcières. Lichen semble le savoir, elle. Le kelpie s’agite, tandis que l’air humide semble s’épaissir. Puis l’air furieux de Xoramen se décompose.

- D’accord, tu as raison. Elle ne croyait pas qu’il avait parfaitement raison, mais qu’est-ce que ça pouvait faire ? Je suis désolée… je… elle ferme brièvement les yeux. je n’ai pas l’habitude de… de vivre en groupe… de plus de trois… elle a un rire nerveux. et il fait si sec… t’as vu l’état de ma peau ? Je vois mes os...

Des préoccupations de filles, de petite princesse, non ? Pas juste ça.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    20.06.17 20:45

- Ça Xoramen ça n’a rien à voir avec la captivité… Ça s’appelle se montrer responsable… Et c’est normal d’endosser ses responsabilités quand on grandit… Ce n’est pas toujours agréable, en effet, mais il y a une certaine rétribution en bout de ligne. C’est la satisfaction de savoir qu’on a fait ce qui est bien.

C’était l’essence même de la montagne noire. Endosser une responsabilité terrible. S’engager dans la vieille garde d’honneur. Pour la satisfaction de l’honneur. Parce que leur conscience ne leur laissait aucun autre choix.

- Et bien, tu sais, les Redinems savent toujours où se trouve la vérité… justifia-t-il lorsqu’elle l’accusa de les traiter de voleuse. Ce n’est pas tant le fait de collectionner les magies, c’est plutôt dans la manière de s’y prendre…

On pouvait mentir à un Redinem… C’était inutile, voilà tout…

- Et bien on est que trois ici… Lichen, toi et moi! Fit Fabre avec beaucoup d’enthousiasme.

Se faisant il examina son bras… Ce qu’il vit ne lui plut pas. Il prit sa main dans la sienne. Délicatement mais sans hésitation. Un sourcil noir se releva sur son front pâle. Ils avaient les mains pleines de boue. Sans la lâcher, Fabre mouilla un pan de sa chemise et s’en servit pour lui débarbouiller la main, révélant ses os sous sa peau. Des gestes fermes, contrôlés, assurés, des mains qui savent apaiser les kelpies les plus rétifs.

- C’est pas normal ça… Qu’est-ce qui t’arrive? C’est parce que tu te déshydrate? Tu te sens malade? fit-il avec une réelle inquiétude... Je voulais t'emmener avec moi chercher de l'argile demain mais ce n'est peut-être pas prudent..
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    21.06.17 18:34

Xoramen

Xoramen n’avait pas l’air vraiment convaincue par les arguments de Fabre. Elle ne rejetait pas tout à fait ses croyances, mais elle n'était pas convaincue que ça pouvait s'appliquer à tout le monde. Les habitants des marais n'ont jamais été ce à qui ce qui est bien s'applique. Les d'Erweller siègent au Conseil d’Eranthidis, mais la cité expulsaient aussi ses gens à problèmes dans le marais et ils n'entendaient plus jamais parler d’eux.

- Faire ce qui est bien pour qui ? Je ne suis pas de la Montagne Noire, ni de la Vieille Garde d’Honneur. Ce qui est bien pour toi ne l'est pas nécessairement pour moi. Et vice versa. Même si je suis ici ça ne signifie pas que j'ai les même responsabilités que toi.

Malgré son envie de partir et ne plus jamais revenir, elle faisait tout de même un effort pour voir à travers leurs yeux. Elle confronte. la vision des choses de Fabre avec la sienne. Ce qui est bien pour l’un ne l’est nécessairement pas pour les autres. Un loup n’est pas bien pour la biche qui le regarde. Et le chasseur n’est pas bien pour le loup non plus.

- Nous ne privons personne de leur magie. Ils sont mort lorsque nous la prenons. Nécrophage, est plus près de la réalité que voleuses.

Elle observe sa réaction. Les gens n’apprécie généralement pas les nécrophages.

- Lichen ne compte pas, dit-elle après une hésitation, il y a aussi des kelpies dans le marécage. Mais elles les mangeaient, parfois. Oui, nous ne sommes que deux ici. Et sincèrement, elle sourit presque. Je doute pouvoir rester ici tout le temps, dit-elle en le laissant prendre sa main.

Elle l'observe attentivement tandis qu'il constate par lui même son affirmation. Il a l'air surpris. Quoi, il n'avait pas remarqué ? C'est pourtant si évident ? Sa chair fond à vue d'oeil à mesure que la Montagne Noire lui vole son eau. Et après c'est elle la voleuse ?

- Si je savais ce qui m'arrive, ça ne m'arriverait plus. Elle semble réfléchir un instant à son état. Je ne me sens pas malade… pas comme je connais du moins… mais je ressens la Montagne Noire jusque dans mes os. Elle semble hésiter pour révéler la suite. Et elle ne me veut aucun bien.

Elle esquisse une moue boudeuse lorsqu'il prétend que ce n'est peut-être pas une bonne idée qu'elle parte chercher de l'argile avec lui le lendemain.

- Oui, mieux vaut que je reste seule à me déshydrater, commente-t-elle, boudeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Inconcevable
Taupifique
Taupifique
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 03/07/2016

MessageSujet: Re: 615 -A -    28.06.17 20:31

Fabre se retourna vivement et rabattit les oreilles de lichen vers l’avant.

- Oh ne l’écoute pas ma beauté, elle ne pensait pas vraiment ce qu’elle a dit. Tu comptes! Tu comptes énormément pour moi!!!

Lichen avait un beau pelage pommelé gris verdâtre… Son poil était long parce que les hommes de la montagne noire n’avaient pas pour coutume de raser leur monture. Elle n’était pourtant pas négligée. Quelqu’un l’avait brossé et son poil luisait, soigneusement entretenue.

- Il n’y a rien de bien dans le Cercle de Haute-Pierre, Xoramen. Dit-il d’une voix douce et rêveuse, comme s’il énonçait un regret. Je crois qu’il y a différent types de responsabilité. Il y a celles qu’on apprend, qu’on adopte, qu’on nous impose, et il y a les autres. Les premières appartiennent à un groupe. À la garde d’honneur, à la chimère… Et il y a celle que nous partageons tous. Il y a des choses qui sont toujours notre responsabilité, parce qu’on doit les défendre et y croire, peu importe qu’elle soit vrai ou fausse, fit Fabre Redinem, parce que ces choses importent plus que tout : Que les gens au fond d’eux même, sont intrinsèquement bons. Que l’honneur, le courage et la vertu importent plus que tout. Que le pouvoir et l’ambition, l’ambition et le pouvoir, ne signifient rien. Que ce qui est bon triomphe invariablement du mal et que l’amour, le vrai amour, ne meurt jamais. Ça, ce sont les choses auxquelles je crois, mes responsabilités, celles que j’ai fait miennes bien avant d’être membre de la garde d’honneur.

C’était universel. Elle ne pouvait pas dire que ce qui était bien pour lui ne l’était pas pour elle. C’était un trait d’union entre eux deux. Quelque chose qui allait au-delà de tout le reste.

- Viens! Il faut demander à Arch! Arch a la vue basse, il saura ce qui se passe…

Et prenant la petite sorcière par la main, il l'attira hors de la Kelperie,  pieds nu, en jupon boueux...

***

Une lueur filtrait sous la porte... Arch était le seul à ne pas partager sa chambre. Ce n'était pas un privilège; Yslaire n'était pas père à favoriser l'un ou l'autre de ses enfants. Même si l'un d'eux a la vue basse. Même si c'est son fils préféré. Non, la vrai raison de son isolement tenait à son caractère. Un peu comme si toute la civilité des Redinems s'était condensé dans ses ainés.

Fabre hésita. Il échangea un regard avec Xoramen et lui dédia un petit sourire timide...

- Arch n'est pas facile... Il est préférable de ne pas le provoquer...

Il posa la main sur la poignée de la porte et se ravisa pour cogner quelques coup bref. Arch vient ouvrir, releva le menton et les interrogea du regard.

- On a besoin de ton aide pour Xoramen... Elle se dessèche...
- Alors arrose la...
- Arch!
- Je blaguais... c'est de l'humour...

Les adolescents sont toujours de grands incompris...
Revenir en haut Aller en bas
Inimaginable
Serpentifique
Serpentifique
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Dons Personnels: Tous les Dons

MessageSujet: Re: 615 -A -    05.07.17 21:36

Xoramen

Un sourire fleurit presque sur les lèvres de Xoramen, tandis qu'elle l'observe protéger Lichen de ses médisances.

C'est difficile d'adhérer totalement à ses croyances quand on a vécu toute sa vie de l'autre côté de la frontière. Si les Prêtresses d'Erweller sont bien accueilli à Eranthidis, les Sorcières des marais ne sont que tolérées dans la cité. Parce qu'à la base, Erweller a précédé le Cataclysme. Parce que Erweller vient d'au-delà de la Montagne Noire et elle a déferlé jusqu'à l'île de Milford. En ce qui concerne la Chimère des Marais, sa présence n'est pas très bien accueillie non plus. Les gens ont peur.

Elle est cependant du même avis que lui sur quelques points. Mais pas tous. Les gens ne sont pas intrinsèquement bon. Ni mauvais d'ailleurs. On devient bon ou mauvais seulement face à nos alliés ou nos adversaires. C'est facile d'être bon envers un allié. C'est facile d'être mauvais pour un adversaire.

- Vous savez que vous êtes mauvais pour les au-delà de la Montagne Noire ? De leur point de vu, le mal triomphe jusqu'à maintenant.

Elle hausse les épaules. De toute manière, ça importe peu.

- Il faut vraiment aller voir Arch ? C'est un gamin...

Mais elle le suit tout de même.



- Le provoquer ? Mais c'est lui qui provoque constamment.

Et pourtant, elle reste là. Mais elle réagit tout de même à la blague en lançant un regard à Fabre.

- Tu vois ? Elle soupire, agacée. On a déjà essayé, et ça ne fonctionne pas. Enfin, si, mais à court terme. Très court terme. Ne pas le provoquer ? Fabre prétend que tu pourrais avoir une solution, dit-elle en hochant la tête. Elle n'a pas l'air convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 615 -A -    

Revenir en haut Aller en bas
 
615 -A -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMUAM :: Les continents et les îles :: Eranth :: La Montagne Noire :: La Montagne Noire-
Sauter vers: